Arrietty - Le Petit Monde des Chapardeurs

Arrietty - Le Petit Monde des Chapardeurs

Titre original: 
Karigurashi no Arrietty
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Aventure, amitié, fantastique
Éditeur original: 
Toho
Date de sortie originale: 
2010
Date de sortie en France: 
2010
Durée: 
94 minutes
Support: 
DVD, cinéma, Blu-ray

Opening/Ending

Opening: "The Neglected Garden" par Cécile Corbel

Ending 1: "Arrietty Song" par Cécile Corbel

Avis

Sortie de 2010 des studio Ghibli, que vaut donc Arrietty ?
L'histoire se passe en campagne, dans une grande maison où vivent humains et chapardeurs. Arrietty vit avec ses parents sous la maison, au nez et à la barbe de Aru, la domestique. Mais quand arrive le malade Sho, tout change : celui-ci repère furtivement Arrietty, chapardeuse de 14 ans. Une relation difficile s'entame alors, Sho voulant connaître Arrietty, et Arrietty voulant respecter les ordres de ses parents en restant invisible aux yeux des humains.
Le thème des liliputiens n'est pas très souvent abordé, mais il semble l'être à chaque fois de la même manière. Amitié entre petites gens et humains, difficultés et adaptation dans un environnement immense... L'équipe a cependant su mettre en forme l'histoire pour qu'elle reste agréable et originale malgré tout. Le fond et la fin de l'histoire y sont d'ailleurs pour quelque chose, mais je vous laisse découvrir en quoi.
Faute d'être originaux, les personnages sont très attachants, notamment Arrietty et ses parents. Les relations entre eux sont intéressantes à suivre, en plus de celles entre Arrietty et Sho. L'humour est par ailleurs présent, ainsi que l'amitié et l'amour (bien moins que d'ordinaire, ceci dit)
Niveau graphismes, on retrouve la patte du Studio, avec des décors enchanteurs et un chara-design judicieux. Si parfois les personnages semblent simplistes dans leur apparence, ils sont animés avec le plus grand soin et une précision d'orfèvre. Et les paysages sont juste magiques. C'est sans doute cet aspect qui fait toute la superbe du film.
Musicalement, nous avons droit à des thèmes irlandais, parfois chantés en anglais. Cecile Corbel est une as dans ce domaine. Cela colle tout à fait avec l'histoire et l'ambiance, et ça change carrément des thèmes classiques japonais. Le doublage français est très bon.
En gros, un film signé Ghibli qui ne fait pas honte à ses parents. Pas vraiment un des meilleurs niveau histoire, mais un des plus beaux." 

DDG, le 20/07/11

Autre Ghibli : Château Ambulant (le) ou encore Ponyo sur la Falaise.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici