Arei no Kagami - Way to the Virgin Space

Arei no Kagami - Way to the Virgin Space

Titre original: 
アレイの鏡 Way to the Virgin Space
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
science-fiction, aventure
Date de sortie originale: 
16 mars 1985
Date de sortie en France: 
pas de sortie
Durée: 
27 minutes
Support: 
Cinéma, TV, VHS, fansub

Opening/Ending

Ending: "We Will Be One Someday" par Satoko Shimonari

Résumé des épisodes

Avis

Ce film avait initialement été projeté à l’Exposition internationale de Tsukuba de 1985 et voulu par Leiji Matsumoto comme une fable pédagogique. Il fut ensuite sorti en VHS. Et ce fut la première adaptation animée d’une œuvre de Leiji Matsumoto incorporant de la 3D.

Voilà pour les informations autour du film que l’on peut trouver sur la toile. Venons-en au contenu.

 

C’est toujours amusant de regarder aujourd’hui de vieux animes, pour le décalage de technique d’animation et aussi d’ambiance. Les œuvres de science-fiction fascinent particulièrement à cette époque et l’on aime à imaginer ce qui peut se trouver à des années lumières d’ici. Visuellement, le court-métrage est de qualité. Il y a une belle richesse de l’animation avec certains passages très oniriques. Les décors ne fourmillent pas forcément de détail mais ils font preuve d’une belle créativité. La BO est très présente aussi au cours du film, avec des morceaux 100% électro tellement caractéristique des années 80. C’est peut-être un peu trop par moment, mais il n’empêche que cela participe bien au côté fabuleux de l’histoire.

Le scenario du film est plutôt bien construit, même s’il est un peu prévisible. Il n’y a pas de longueur, on ne s’ennuie pas. Certes, la durée reste courte mais il n’empêche qu’il n’est pas rare de des courts-métrages ou OAV d’une vingtaine de minutes parviennent quand même à tourner en rond. Les personnages sont toutefois beaucoup trop dans les clichés de l’auteur: un petit rigolo, une femme belle et douce et un autre beaucoup plus sérieux voire ténébreux. Mais j’apprécie qu’il n’y ait pas trop de gradation dans leur rôle à chacun.

 

Un film intéressant, plus complexe qu’il n’y paraît et qui pousse à s’interroger sur l’humanité. À voir pour tout fan de science-fiction. J’aurais été curieuse de savoir comment il a été perçu par le public à l’époque.

 

Hanoko, le 24/03/2019

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici