Appleseed Alpha

Appleseed Alpha

Titre original: 
Appleseed Alpha
Pays d'origine: 
Japon, États-Unis
Genre: 
Science-fiction, action
Éditeur original: 
Sony Pictures Home Entertainment
Éditeur français: 
Sony Pictures Home Entertainment
Date de sortie originale: 
2014 (le 15 juillet aux USA), 2014 (le 28 octobre au festival international du film à Tokyo, le 17 janvier en DVD/Blu-ray)
Date de sortie en France: 
2014 (2 juillet en avant-première à Japan Expo, 23 juillet en DVD/Blu-ray)
Durée: 
93 minutes
Support: 
Cinéma, DVD, Blu-ray
Prix: 
environ 15€
Bonus: 
Commentaire audio de Shinji Aramaki et des producteurs (VOST), Making of

Opening/Ending

Ending : Depth - Yasutaka Nakata et Toshiko Koshijima

Avis

"Je n'ai jamais mis mon nez dans la licence Appleseed, que ce soit en film (Appleseed) ou en manga. Appleseed Alpha est donc ma première expérience du genre, et sans doute ma dernière.
Commençons par ce qui m'a plu. Ce film bénéficie d'une patte graphique incroyable. Tout, les décors, les personnages, les effets spéciaux... ont droit à un travail d'exception. Pour peu, on a l'impression que certaines scènes se passent dans la réalité. Les mouvements sont très fluides, les couleurs superbes... Bref, ce film est tout de même une belle claque visuelle.
Mais c'est tout.
L'histoire est, à mon sens, en carton. Deux mercenaires qui se retrouvent piégés dans une affaire d'envergure, allant jusqu'à la survie du reste de l'Humanité, c'est basique. La jeune fille clé d'un conflit mondial, dernier rempart avant la destruction finale, c'est basique. C'est basique, dans le cas de Appleseed Alpha, c'est réalisé un peu avec les pieds. Le rythme est étrangement mou, alors même que les scènes de combat sont nombreuses et la musique dynamique (j'y reviendrai plus tard). J'ignore si ce côté mollasson est dû au doublage français passable ou si c'est l'enveloppe même du film qui est en cause. Toujours est-il que j'ai trouvé le visionnage du film ennuyeux, avec une impression de passivité terrible. Impossible de rentrer dans l'histoire, de s'attacher aux personnages. Ceux-ci sont sans charisme, alors qu'ils auraient pu péter la classe autrement. Seul le personnage d'Iris m'a intéressée quelques minutes, avant de passer au rang de figurante. Et quand les héros même sont figurants, ça craint.
Le premier film de la licence avait été critiqué pour son manque d'humour. Là, ils ont essayé de nous faire rire mais la tentative est souvent ridicule et peu effective. Je pense que, là encore, le doublage français est un peu à incriminer...
La musique est très techno/electro/truc que j'aime pas. ça colle bien aux combats, mais ça me tape sur le système quand même.
J'ai pu noter quelques incohérences de réalisation, alors même que c'est un film d'animation. Franchement, je trouve ça un peu abusé. Cela m'a encore plus fait perdre le fil que l'ennui lui-même...
Bref, ce film possède une magnifique enveloppe mais reste d'un vide intersidéral. Décevant." 

DDG, le 07/12/14

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

Portrait de Hanoko

Pourtant, Shinji Aramaki, Tetsuya Takahashi sur une œuvre de Masamune Shirow, yavait du casting! Mais il est vrai que parfois même avec la meilleure volonté du monde on se plante...

haha!

Portrait de Seraphim

Ouais enfin, vu la scénariste... lol.

"There is nothing either good or bad, but thinking makes it so"

Vous êtes ici