Aachi et Ssipak

Aachi et Ssipak

Titre original: 
Aachi wa ssipak
Pays d'origine: 
Corée du sud
Genre: 
Humour, action, science-fiction, ecchi
Éditeur français: 
Studio canal
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2008
Durée: 
1h30
Support: 
TV, cinéma, DVD
Prix: 
19,99€
Bonus: 
Making of (29'), scènes coupées Featurette sur l'animation, interview de l'équipe du film (12'), commentaire audio du réalisateur, spot promotionnel

Opening/Ending

Pas d'opening

Ending: "Aachi and Ssipak (Title) (A Beggar. Ver)" pas trouvé l'artiste.

Chanson sympa et un peu funky me rappelant une chanson de Stevie Wonder (je ne sais plus son nom), mais elle manque quand même un peu de punch.
Visuellement, rien, les sempiternels crédits sur fond noir.

Avis

Un matin je me demandais ce que j'allais regarder. Je me tâtais entre plusieurs séries. Eh puis finalement je porte mon dévolu sur un film dont je ne savais pas du tout de quoi il retournerait, uniquement qu'il a l'air assez fun. Je commençais mon petit déjeuner tranquillement comme tous les jours et là l'introduction du film annonce la couleur "la défécation comme nouvelle source d'énergie" … Heureusement que j'ai l'estomac bien accroché. 

Les premières minutes du film suffisent à lui décerner le trophée du film d'animation le plus trash que j'ai pu voir. Même dans des hentai hard core on avait pas osé pousser autant le concept XD. On peut louer les réalisateurs et scénaristes qui n'ont vraiment pas eu froid aux yeux avec un film pareil. Scatophilie, blagues cradingues, massacres immoraux de bonshommes, SM… Les vingt premières minutes du film nous ressortent un beau panel de parodies de choses toutes plus gores et dégueu les unes que les autres. Même notre cher Mickey Mouse y passe! D'ailleurs, je trouve que le big boss du gang des couche-culottes a tout à fait le même regard que Shanyu de Mulan...
Bon c'est bien joli tout ça (enfin c'est bien moche plutôt) mais à part l'humour extrêmement provocateur voire humour noir sur les bords, qu'est-ce que ce film a à nous présenter? L'histoire de deux tocards, Aachi et Ssipak, qui vivent de pas grand chose et qui font un peu n'importe quoi au quotidien. On ne sait guère qui ils sont, d'où ils viennent mais ils déambulent ça et là, traînant dans des coins qui craignent. Assez ploucs et grandes gueules, ils vont se retrouver plus ou moins malgré eux impliqués dans une affaire de terrorisme de la part du gang des couches-culottes et le trafic de Juicybars, une drogue censée aider à déféquer pour que son excrément soit revendu à l'état comme matière première à convertir en énergie. À l'opposé, un super flic cyborg qui est un hachoir sur pattes envers les couche-culottes. Nos deux gaillards vont rencontrer une actrice de film porno, Beauty, qui va être aussi plongée au coeur de la bataille infernale et qui va progressivement s'intégrer à leur bande.
Le film est donc bourré d'humour qu'il soit trash ou non. On remarquera que tous les trucs les plus hard se trouvent dans la première moitié du film. Après, lorsque l'histoire est réellement lancée, on en voit moins. La majeure partie du temps, il s'agit donc de baston sanglantes et de bourdes monumentales de la part du duo de protagoniste. Le film est donc très drôle et on ne s'ennuie pas. Visuellement le film est bien foutu et les scènes d'action dépotent pas mal, accentuant encore plus l'humour totalement décalé présent du début à la fin. Les personnages sont tous aussi gratinés les uns que les autres, je suis juste légèrement déçue par la commissaire, je pensais qu'elle serait plus badass que ça, tant pis. 

Bref, un film sacrément chié qui risque d'en choquer plus d'un, mais une ambiance quand même délirante par dessus tout. Il vaut le détour, mais à voir si on a le ventre solide (ou vide)!

Hanoko, film vu, début mai 2011

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Aachi et Ssipak / Aachi wa ssipak (Films d’animation)Wallpaper/fond d'écran Aachi et Ssipak / Aachi wa ssipak (Films d’animation)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici