Vampire Kisses : Blood Relatives

Vampire Kisses : Blood Relatives

Titre original: 
Vampire Kisses : Blood Relatives
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
États-Unis
Genre: 
Fantastique, romance
Éditeur original: 
Tokyopop
Éditeur français: 
Soleil Manga
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2009 (10 Juin)
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
192
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
en pause

Avis

Une fois de plus, nous voyons combien les histoires de vampires sont à la mode, pas seulement au Japon. Vampire Kisses se place dans la droite lignée des romans à succès Twilight pour nous offrir une romance fantastique ancrée dans le quotidien lycéen. 

Mon avis est mitigé sur ce titre. D'une part, je trouve le scenario et surtout l'univers bateau au possible, l'auteur n'a franchement pas fait dans l'originalité. D'autre part, c'est vrai qu'il fallait un certain culot pour produire une oeuvre quasiment stéréotypée, laissons-lui donc sa chance pour voir ce qu'elle peut nous apporter au delà de cela.
J'ai assez apprécié le fait que nous ait épargné les circonstances de la rencontre entre Raven et Alexander, on aurait eu probablement le droit à quelque chose d'ennuyeux et sans intérêt rebattue des centaines fois déjà. Ainsi, nous en venons directement aux faits. Toutefois, malgré tout, ce premier volume m'a laissé l'impression de débarquer en plein milieu d'une série bien entammée, je n'ai pas accroché plus que ça en conséquence.
L'histoire n'étant pas très complexe, l'intérêt est relancé par les personnages principaux de la série. Raven n'est pas très originale comme héroïne mais elle se montre assez amusante par moment. Alexander est plutôt sympa, d'habitude les personnages de nature vampirique ont un caractère renfermé ou hautain alors qu'Alexander semble simple et doux. En ce qui concerne les autres, rien de particulier à relever.
Dans l'ensemble je trouve quand même que le manga manque de consistance même si le niveau est correct. Cependant, ce qui fait que le volume se lit bien demeure sans doute la qualité des dessins. La dessinatrice a un style agréable et soigné bien que je trouve que la couverture n'en jette pas beaucoup. 

Au final, on retient un manga qui ne casse pas des briques mais qui n'est pas mauvais, à lire pourquoi pas.

Hanoko, un tome lu, fin Juin 2009

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici