TianAnMen 1989 - Nos espoirs brisés

TianAnMen 1989 - Nos espoirs brisés

Titre original: 
TianAnMen 1989 - Nos espoirs brisés
Pays d'origine: 
France, Chine
Genre: 
Historique, drame, autobiographique
Éditeur français: 
Seuil/Delcourt
Date de sortie en France: 
3 avril 2019
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre d'éditions en France: 
1 grand format
Couverture: 
rigide, cartonnée
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
112 couleur
Prix: 
17,95€

Avis

Alors que la France traverse elle-même une période historique dans la contestation du pouvoir en place, cette BD sort dans les librairies et nous rappelle d'autres combats passés pour obtenir plus de droits. Retour sur un lieu, une année où des milliers d'étudiants se réunissent pour faire entendre leur voix.

 

Pour narrer cette page de l'Histoire, nous nous plongeons dans la Chine aux côté de Lun Zhang, qui a été témoin au plus près de ces tragiques événements. Il se pose en narrateur pour nous replacer tout le contexte et nous décrire les différentes étapes de cette manifestation. Nous sommes plus dans le roman graphique que la bande-dessinée, avec la narration décrivant le déroulement des faits, les cases servant à illustrer et les bulles de dialogues, moins nombreuses, servant à appuyer les propos. Un type de narration qui me rappelle plusieurs mangas de la série des Manga des Dokuha. Cela nous permet d’avoir une vue d’ensemble des événements, mais à l’inverse, chaque personnage et figure historique reste présentée brièvement seulement. Il n’y a semble-t-il pas de volonté de créer une réelle empathie ou attachement à eux. C’est un peu dommage, car on se passionnera moins pour cette BD, mais j’imagine que c’était un sacrifice à faire pour faire tenir toute l’histoire en un album seulement. De plus, comme c’est une période historique très intéressante à lire, cela compense.

Outre l’important niveau de détail dans la description des faits La grande qualité est que l’auteur n’a pas voulu donner dans la facilité de la pure partialité, en accentuant l’antagonisme des deux camps, étudiants VS pouvoir en place. Il a mis en lumière que des ouvertures auraient été possibles.

Côté dessin, ils sont de qualité dans l’ensemble. Je ne suis pas fan du trait très spontanée de l’auteur pour dessiner ses personnages, qui me parait plus fait à la va-vite qu’autre chose. En revanche, j’aime beaucoup les ambiances colorées semi-sombres, qui contrastent avec l’encrage noir très prononcé. La technique (dont le nom m'échappe) rappelle pas mal celle utilisées anciennement pour coloriser des journaux et affiches initialement en noir et blanc et donne beaucoup de style à la BD.

 

Un BD enrichissante à lire, qui raconte des événements d’il y a trente ans, mais encore criants d’actualité.

Quand on lit cette BD, on ne peut évidemment pas s’empêcher de penser aux Gilets Jaunes chez nous qui luttent aussi pour une vraie démocratie. Les jeunes chinois avaient alors subi une lourde répression, mais chez nous, avec le gouvernement qui envisage l’envoi de l’armée contre les manifestants, en sommes-nous encore si loin?

 

Hanoko, le 06/04/2019

 

Si vous voulez poursuivre sur le sujet, de nombreux livres sont parus tels que Archives de Tiananmen (Les) et Amants de Tiananmen (Les).

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici