Stupid Story

Stupid Story

Titre original: 
Stupid Story
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Allemagne
Genre: 
shonen-ai, humour
Éditeur original: 
Tokyopop
Éditeur français: 
Taifu
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2009
Nombre de tomes: 
2 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
184 noir et blanc
Prix: 
7,95€

Avis

Un bon petit manga sympa.
On avait vu des manga européens érotiques frisant le genre hentai avec E-Dylle mais le yaoi n'est pas en rade pour autant. L'Allemagne semble assez prolifique en matière de manga et voici une preuve de plus avec Stupid Story

L'auteure a bien repris et réutilisé les canons du yaoi pour créer un récit mignon et amusant.
Choisissant un tel titre pour son manga, l'auteure montre tout de suite qu'elle ne se prend pas au sérieux et que c'est un manga à lire à la rigolade. Les aspects un peu niais du manga passent beaucoup mieux en prenant du recul dans sa lecture.
Paradoxalement, c'est cette distance qui permet aussi de mieux accrocher au manga et de s'attacher aux personnages. Nos deux héros se montrent vite sympathiques bien qu'ils soient assez classiques comme Seme et Uke (Dominant et dominé). Leur caractère est opposé mais ils se cherchent tous deux sans réussir à se trouver vraiment et à s'avouer à eux-même les sentiments qu'ils peuvent éprouver l'un pour l'autre. Ainsi, même si l'histoire reste très cul-cul-la-praline, les deux protagonistes ont ce petit quelque chose qui les rend plus humains.
Après, ce n'est pas non plus un manga exceptionnel. Bien que le style s'apparente vraiment à une production japonaise, on remarque quand même quelques petits défauts dans la narration que je n'ai jamais vu dans un manga japonais. L'expression des personnages n'est pas toujours réussie car elle manque souvent de force pendant des scènes où les personnages sont censés être bouleversés ou du moins très surpris. L'image n'est donc pas toujours en adéquation avec la force de la situation décrite. Je trouve aussi que l'auteure exagère trop le côté androgyne de Yanik. Elle abuse un peu de la mèche de cheveux qui cache le deuxième oeil des personnages, alors que ses dessins sont tout à fait convenables et n'ont pas besoin de ce procédé de feignant (qu'il m'arrive d'employer moi-même quand je dessine, bouuuhh pas bien XD). 

Mais dans l'ensemble, on peut affirmer que ce manga est divertissant. Dommage qu'il n'y ait que deux volumes et que la fin soit un peu trop en queue de poisson. Mais fans de yaoi, je pense que Stupid Story vaut le détour, histoire stupide certes mais qui comporte ce qu'il faut pour qu'elle ne résume pas à cela ;).

Hanoko, deux tomes lus, le 22/10/09

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici