Shin

Shin

Titre original: 
Shin
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
France
Genre: 
Fantastique, action, horreur, ecchi
Éditeur original: 
Les Humanoïdes associés (prépublié dans Shogun mag)
Éditeur français: 
Date de sortie originale: 
Juillet 2007 (Prépublication)
Nombre de tomes: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
192 noir et blanc
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
Arrêté

Avis

Une histoire qui plonge un innocent potier dans un univers chaotique et violent. Mais nous apprenons bien vite que ce potier n'est pas si innocent que cela au vu de son passé. Il accepte sans résistance le démon qui se présente à lui afin de trouver la force qui lui permettra de sauver sa femme enlevée. Une histoire particulièrement sombre dans laquelle les atrocités ne manquent pas.
Je dirais même trop car dans ce premier volume, nous avons plutôt l'impression d'avoir affaire à une grande boucherie gratuite plutôt qu'à une histoire vraiment horrible. De plus, le côté monstreux des ennemis de Shin et ravisseurs de Sakora est trop exagéré ce qui fait qu'on frôle parfois le ridicule au lieu de s'approcher de la terreur. Un telle violence n'est pas pour me déplaire, mais si le manga aspire à une postérité, je pense que le scenario devrait davantage être développé pour que la sauce prenne. Là, il y aurait de quoi faire un hentai sympathique à la ASGALDH ~The Distortion Testament~ (et oui Shin, c'est aussi une sexualité très présente), mais pas encore un manga très frappant. Nous retenons au moins que les auteurs n'hésitent pas à aller loin dans la torture de leurs personnages.
Par ailleurs, je trouve que les analepses sur le passé de Shin surviennent trop tôt, le manga n'a pas eu suffisament le temps de nous intéresser sur le personnage dans le présent pour que être intrigué sur son passé. 

Graphiquement, c'est bien travaillé. Les traits épais me rappellent le style de plusieurs Manhwa. Le tramage est agréable. La version album a bénéficié de quelques améliorations par rapport à la prépublication, par exemple la scène de sexe entre Sakora et Shin du début qui a été peaufinée.
En revanche, les visages ont besoin d'être perfectionnés, les expressions n'étant pas toujours très réussies, rendant certaines scènes un peu moins crédibles. Mais cela devrait venir avec le temps.

Hanoko, deux chapitres lus, le 19/09/07 puis volume un lu le 14/09/08

 

"Shin en japonais, signifie "la mort". Ayant lu l'avis d'Hanoko avant, je suppose que "ça va saigner ! 

Graphiquement, le dessin est typé fanzine. Autrement dit il est sympa, mais n'a pas encore acquis la "maturité professionnelle". Ca se ressent surtout dans le design des personnages.  

Ensuite l'histoire du pauvre bougre (japonais) qui se retrouve à manipuler une épée mauditre, et qui s efait manipuler par elle est assez classique. 

L'intérêt du titre, c'est sa grande violence, sa cruauté, et le sang qui coule à flot. 

Rien de transcendant, mais ça se lit." 

Docteur Spider, un tome lu, 22/11/08

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici