Outlaw Players

Outlaw Players

Titre original: 
Outlaw Players
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
France
Genre: 
Science-fiction, action, humour
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie en France: 
2016 (le 7 juillet à Japan Expo)
Nombre de tomes sortis en France: 
3 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple + jaquette souple glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
176
Prix: 
7,90€

Résumé des tomes

Avis

Dans un jeu vidéo en réalité virtuelle, chacun peut élaborer son aventure et son personnage selon son bon vouloir. Choix de classe de personnages, choix de quêtes à accomplir dans le fil conducteur à suivre. Un monde plein de liberté et de possibilités dans lequel certains... vont se retrouver prisonniers, privés de l'option de déconnexion.
Outlaw Players est à l'origine un webcomic amateur auto-publié en 2002, que son auteur Shonen a souvent cherché à officialiser. Désormais que l'opportunité se présentait, il a pour l'occasion refondu intégralement son manga! Voyons ce que ce reboot a dans le ventre. 

Dans la lignée d'un .hack ou Yureka, nous suivons pas véritablement une histoire d'heroic fantasy mais, celle de joueurs incarnant un personnage à leur effigie dans un monde virtuel d'heroic fantasy. Plus qu'une simple aventure, le mystère de l'histoire s'installe très vite. Tout d'abord parce que l'on ne sait presque rien des personnages dans la vie réelle. Ensuite, comme pour tout Shônen d'action, le héros possède des aptitudes latentes au fort potentiel, encore inconnues à ce stade. Et toute cette histoire de bug qui coince des joueurs dans le jeu. Pour le moment, le manga laisse place à l'humour et l'action, mais c'est une idée terriblement angoissante: d'une part pour le risque de perdre pied avec la réalité et d'autre part, d'un point vie pragmatique, la survie du joueur qui ne peut plus remplir ses besoins naturels dans la vraie vie!
Nous sommes donc très intrigués d'en savoir plus. Parallèlement, j'espère que l'exploration de ce monde heroic Fantasy à travers ses villes et donjons se développera davantage pour une immersion plus forte. De bons éléments mis en place mais ce tome un de ne m'a pas autant enthousiasmée que prévu. Son scenario se révèle assez plan-plan:
Le héros rencontre un personnage > explications sur le système de jeu > micro-aventure.
Un schéma répété deux fois qui rend un peu hasardeux le scenario. Ce n'est pas non plus illogique car le héros est complètement paumé et n'y connaît rien, normal donc qu'il ne sache pas où se diriger. J'aurais bien aimé voir un peu ses galères tout seul. L'humour est sympa, avec ses nombreuses références à d'autres manga, des jeux vidéo et des termes de gamers (mention spéciale au personnage nommé "Aefka"  ). Mais ça reste encore assez sage, on ne retrouve pas le déjanté de BB Project qui faisait bien rire.
Côté dessins, il n'est plus à prouver que le talent de l'auteur tient la comparaison face à des mangaka japonais. Même si on a pu lui reprocher de calquer trop le style d'autres auteurs, il tend à s'en émanciper. Très belle qualité de dessin, bonne dynamique, foule de détail, peut-être même un peu trop, elle diminue un chouia la lisibilité lors des scènes d'action. Bon, je me dois de mentionner la tare que l'on retrouve ici et qui incombe à beaucoup de mangaka, même de talent: des personnages qui se ressemblent tous. Les costumes varient mais physiquement on retrouve les mêmes archétypes. Néanmoins, étant donné la genèse d'Outlaw Players, ce seraient plutôt les personnages des autres manga de Shonen qui ressemblent à ceux d'Outlaw Players ;). Et j'aurais bien aimé dans les bonus un petit dossier "avant/après" des planches! 

Outlaw Players, une oeuvre qui aura mis presque quinze ans à s'officialiser mais qui on l'espère demeurera là pour de bon! Ce premier volume d'introduction laisse présager du meilleur pour la suite. 

Hanoko, un tome lu le 21/06/2016

Retrouvez le clip animé Outlaw Players.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici