Orgueil & Préjugés

Orgueil & Préjugés

Titre original: 
Pride and Prejudice
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
États-Unis, Hong-Kong
Genre: 
Romance, tranche de vie, humour
Éditeur original: 
Udon Entertainment (collection Manga Classics)
Éditeur français: 
Soleil manga (collection Classiques)
Date de sortie originale: 
2014 (août)
Date de sortie en France: 
2016 (le 23 novembre)
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1 grand format
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
368
Prix: 
14,99€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Orgueil et Préjugés, un classique de la littérature maintes et maintes fois adaptés sur d'autres supports. Mais en manga, c'est plutôt rare! Il y en avait un sorti au Japon en 2009, mais le voici avec un regard occidental.  

Je n'ai jamais lu le livre original mais j'avais vu la courte série avec Colin Firth et Jennifer Ehle que j'avais adorée. J'ai un peu de mal à me défaire de cette adaptation en en abordant d'autres.
Le premier contact avec ce manga n'a pas été facile. Tout d'abord pour l'adaptation à laquelle j'ai eu grand mal à m'habituer. Le style est bien sûr Shôjo, mais du shôjo kitsch des années 80/90 dans la veine de la tendance bishoujo de l'époque. Les corps filiformes très allongés, des cheveux et vêtement virevoltant, des formes courbes assez typiques, des regards très scintillants. La différence ici est que l'auteur dessine d'un trait assez épais, ce qui alourdit le dessin. C'est surprenant car sur la galerie deviantart de l'auteur (voir lien sur la fiche auteur), son trait est autrement plus fin. En plus les visages sont parfois un peu ratés et les décors manquent de finesse.
Cependant en allant plus loin dans sa lecture, on s'habitue au style. Pour ce que j'en sais, l'histoire de ce manga est très fidèle à l'original, tourné plus en comédie romantique qu'en romance dramatique. Tout l'aspect portrait d'une société y a forcément moins d'impact, mais n'est pas totalement évincé pour autant. Les auteures exagèrent le caractère des personnages pour donner un ton très léger à l'histoire. On aurait pu craindre le désastre de niaiserie mais en fin de compte, ça marche plutôt bien car elles ne vont pas jusqu'à trahir la personnalité des personnages. C'est juste dommage que le caractère acariâtre de Mr Darcy ait été trop vite édulcoré, on ne sent pas trop le tiraillement dans ses états d'esprit. Mention spéciale à Po Tse qui dit dans son Free Talk : « Jane Austen [...] la créatrice du premier Tsundere avec Mr Darcy », CQFD! Mais justement, il aurait dû être plus exécrable. Quant à la retranscription de l'univers, ça reste plutôt plausible pour l'époque et le milieu d'Angleterre du XIXème, même s'il y a quelques libertés prises pour le character design. 

Cette adaptation, un peu caricaturale, est tout à fait honnête alors que je m'attendais au pire. À lire pour les amateurs de romances.
Ce manga fait d'ailleurs partie d'une collection de l'éditeur Udon dédiées aux classiques de la littérature en manga, un concurrent de Manga de Dokuha? L'avenir nous dira si nous aurons des adaptations audacieuses.  

Hanoko, le 27/11/2016

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici