Nightschool - Le Livre des Sorcières

Nightschool - Le Livre des Sorcières

Titre original: 
Nightschool - The Weirn Books
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Canada, États-Unis
Genre: 
Fantastique, aventure
Éditeur original: 
Yen Press
Éditeur français: 
Le Lombard
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
1er juillet 2011
Nombre de tomes: 
4 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
4 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
196
Prix: 
14,95€
Rythme de parution: 
Selon parution orginale

Avis

Ils entraînent, au bout de la nuit. Les démons de minuit! Jeunes démons de toute sorte se côtoient et s'instruisent ensemble dans une école qui ouvre la nuit spécialement pour eux. Embarquez pour une visite en dehors des portes ouvertes... 

Le premier volume de Nightschool est un peu fouillis. L'histoire est assez difficile à cerner ça on nous promène de protagoniste en protagoniste en peu de pages. Notre attention s'en trouve assez dispersée et on ne situe pas vraiment l'histoire. De ce fait, on a du mal à s'attacher aux uns et aux autres puisque l'auteur jongle beaucoup et l'histoire demeure obscure. Néanmoins, pour le moment c'est Sarah Treveney, la soeur d'Alex que l'on voit le plus.
Les événements s'enchaînent donc sans vraiment de suite logique et on s'y perd un peu. C'est surtout le synopsis qui permet de réellement comprendre de quoi il s'agit. L'histoire de Nightschool rappelle beaucoup celle de Rosario + Vampire d'ailleurs, une école spéciale où sont réunies des monstres en tout genre. Mais ici on ne voit guère de cours dispensé dans cette école, d'autant que l'héroïne prend des cours à distance. Pas évident évident de se familiariser donc.
Vers la fin du volume 1 de Nighschool, on commence un peu à se repérer car on s'habitue et on replace à peu près qui est qui. D'autant que l'élément déclencheur survient dans le chapitre 5, il permet de se faire une idée de ce qui constituera la suite. Mais pour l'heure, difficile d'accrocher. Les quelques scènes d'humour font plus ou moins sourire. Toutefois, le moment où Teresa et la copine de Nicholas se disputent est plutôt amusant.
Visuellement, le manga n'est pas non plus très accrocheur. Si les premières pages d'introduction avec les étudiantes perdues étaient pas mal, très vite, la suite devient moyenne. Les traits manquent de finesse et le dessin, manquant de maîtrise parfois, n'est pas spécialement agréable à regarder. L'auteure a aussi tendance à en faire trop avec le tramage qui vient remplacer les décors au lieu de les mettre en valeur. Cependant, on remarque que les combats sont davantage réussis, la composition des pages est assez dynamique et intéressante. Espérons voir des combats plus longs par la suite. 

Difficile de donner réellement son avis sur juste le premier volume qui est donc assez confus, mais je pense que la suite de Nightschool se posera mieux et que l'on pourra davantage s'immerger dans l'univers mis en place.

Hanoko, un tome lu, le 17/07/2011

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici