Marshall

Marshall

Titre original: 
Marshall
Pays d'origine: 
Action, science-fiction, ecchi
Genre: 
France, Mexique, Espagne
Éditeur original: 
Humanoïdes associés
Éditeur français: 
Humanoïdes associés
Date de sortie originale: 
2002
Date de sortie en France: 
2002
Nombre de tomes: 
4
Nombre de tomes sortis en France: 
4
Nombre d'éditions en France: 
1 (normale et édition intégrale)
Couverture: 
cartonnée glacée
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
cinquantaine par tome, couleur
Prix: 
12,90€
Rythme de parution: 
irrégulier (terminé)

Avis

Une bande-dessinée dont la lecture a été assez laborieuse alors qu'elle s'annonçait convaincante. 

Le début nous servait un bon lot d'action et un scenario intéressant. J'avais donc assez accroché en dépit du style graphique vraiment très particulier, voire déroutant.
En effet, on pourrait trouver que c'est assez mal dessiné dans l'ensemble à cause des corps aux formes plutôt surprenantes et des visages assez peu harmonieux. Le style n'est pas très beau, mais je ne dirais pas que la qualité laisse à désirer malgré tout, car je n'ai pas vraiment senti de maladresses, mais plutôt un choix délibéré de l'auteur. Après que l'on adhère ou pas, il revient à chacun d'en décider, cependant, j'ai fini par m'habituer au style de la BD et à l'apprécier. D'autant que le scenario se montre assez prenant, alternant bien des phases dynamiques et des phases plus explicatives. L'ambiance me plaisait pas mal aussi: un japon ancien qui possède parallèlement beaucoup d'éléments de technologie, me rappelant agréablement Samurai 7. Donc j'étais bien partie pour lire la suite sans problème.
Par contre, quand, dans le troisième tome, le dessinateur a changé, ce fut presque un choc tant le style graphique diffère du précédent, si bien que j'ai eu du mal à reconnaître la plupart des personnages. Le nouveau dessinateur aurait pu adapter un peu son style à celui de précédent histoire de ne pas dérouter trop le lecteur. Le quatrième tome se trouve pourvu à son tour d'un autre dessinateur encore, mais la transition entre le trois et le quatre se fait plus facilement. Les deux nouveaux styles ressemblent plus aux canons esthétiques auxquels on est accoutumé, néanmoins je trouve d'autre part qu'ils ont perdu tout le dynamisme du style précédent, notamment dans les combats qui ont l'air mous à côté. De plus le niveau du dessin s'avère inégal.
Donc finalement, malgré son esthétique discutable c'était le premier dessinateur dont les dessins correspondaient le mieux à cette BD, c'est dommage. Puis j'ai appris les circonstances peu réjouissantes qui ont amené ce changement qui ont alors atténué ma sévérité envers cela. 

Toutefois, tout cela fait que la narration de l'histoire en a aussi pris un coup, j'ai vraiment peiné pour finir le volume de l'édition intégrale, à partir de la troisème partie (qui correspond au troisième tome).
Quelques mots sur cette édition intégrale qui est assez chouette, la couverture est superbe, dommage que ce ne soit pas ce dessinateur qui ait repris le flambeau de la série. Le coffret est agréable. Seuls petits défauts: deux bulles dont le texte est décalé dans la quatrième partie, mais ce problème incombe sûrement aussi à l'édition normale de cette bande-dessinée. 

Bref, une BD qui aurait pu être bien meilleure si elle avait pu continuer sur la lignée du départ. Ça reste quand même un bon divertissement.

 

Hanoko, intégrale lue, équivalant à quatre tomes, début Mars 2009

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici