Mark of the Succubus

Mark of the Succubus

Titre original: 
Mark of the Succubus
Pays d'origine: 
États-Unis
Genre: 
Romance, fantasy, lycée
Éditeur original: 
Tokyopop
Éditeur français: 
Akileos
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
2007
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
3
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
Souple, glacée
Sens de lecture: 
Français
Prix: 
7,50€

Avis

Voici un petit emule sans doute passé inaperçu lors de sa sortie. Et ce n'est pas bien grave.
Dans le style shojo, le titre nous propose de nous plonger dans le monde étonnant des succubes, ces démones séductrices qui ne cherchent qu'à dévorer les hommes. Notre héroïne en est une, en fin d'apprentissage. Elle termine sa formation par une virée sur Terre, en stage. Grimée en humaine lambda, elle va apprendre à s'accomoder à la vie humaine et surtout commencer à chercher sa première victime. Bien évidemment, cela ne se passe pas comme prévu puisqu'elle tombe amoureuse de celui qu'elle est censée tuer, en bonne succube qu'elle est. En même temps, se dessine un ou plusieurs triangles amoureux, mêlant humains et démons. C'est assez niais et sans profondeur, je ne suis pas du tout rentrée dans le récit tant les personnages sont plats et tant l'histoire est cousue de fil blanc. On présage sans difficulté et dès la première apparition d'un personnage sa fonction dans l'histoire et ce qu'il va devenir. Bref, c'est de la très basique histoire d'amour de midinette sur fond de démons pas si démoniaques que cela.
Le dessin est sans grand intérêt non plus. Le chara-design est parfois sympa, mais hélas, cela reste rare. Nos héros n'ont aucun charisme, surtout notre petite succube qui mériterait bien quelques baffes tant elle est molle, stupide et prévisible. A vrai dire, il n'y en a pas un pour rattraper l'autre. Seule la succube en chef a un peu de classe, ainsi que le mentor de notre héroïne. Mais cela reste très superficiel. 

En résumé, il s'agit d'un titre dont on se passera volontiers tant il est classique, plat et vide. Dommage, car les succubes, c'est quand même un sujet qui aurait eu mérite à être développé.  

DDG, le 14/07/15, un tome lu.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici