Kuma Kuma

Kuma Kuma

Titre original: 
Kuma Kuma
Pays d'origine: 
France
Genre: 
humour, aventure
Éditeur français: 
Ankama
Date de sortie en France: 
2008
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
208
Prix: 
5,90€

Avis

Un manga assez fun qui montre une véritable personnalité. 

L'intrigue de l'histoire tourne autour d'un jeu qui se joue en réseau et non pas d'un MMORPG massivement jouable comme c'est le cas dans beaucoup de manga qui traitent de ce thème. Kuma Kuma se démarque donc des références du genre telles que Yureka. Ainsi, nos héros sont censés évoluer dans le jeu en suivant une trame déjà tracée par les développeurs tout en recherchant la cause du petit problème de correspondance indésirée entre virtualité et réalité dont ils sont victimes.
Le scenario se montre assez sympathique. Dans le premier volume, on a surtout diverses aventures amusantes en parallèle à l'intrigue mise en place. Rien de très passionnant à pour le moment, mais la lecture reste agréable.
Ce qui fait la plus grande force de ce manga est la singularité de son aspect visuel. La dessinatrice a vraiment un style très marqué et la qualité des planche est tout à fait honorable. On a quelque chose rappelant du Pucca dans le character design, c'est marrant, surtout pour Lynn et je pense que ce n'est pas anodin que son personnage dans le jeu "Kuma Story" ne nomme Pucky. Ensuite ce n'est pas un clin d'oeil mais carrémment un caméo que font C-17 et C-18 en tant que forgerons et vendeurs d'armes dans le jeu (les célèbres cyborgs de Dragon Ball). C'est sympa. Il y a juste quelques combats que j'ai trouvé un peu confus et difficiles à suivre à cause du surplus de noir qui rend les pages surchargée quelquefois. À part c'est une vraie réussite, voilà une oeuvre graphiquement innovante qui prouve que les manga faits par des français ne sont pas forcément de pâles imitations des productions japonaises et peuvent trouver leur propre essort. 

C'est donc un bon titre que nous avons là, j'espère pouvoir me procurer la suite.

Hanoko, un tome lu, le 9/05/2010

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici