Innocent (The)

Innocent (The)

Titre original: 
The Innocent
Pays d'origine: 
Japon, Corée, États-Unis
Genre: 
fantastique, suspense, action
Éditeur original: 
Mag Garden pour le Japon, Yen Press pour les États-Unis
Éditeur français: 
Ki-oon
Date de sortie originale: 
2011 (le 28 avril)
Date de sortie en France: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes: 
1
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
230
Prix: 
7,50€

Avis

Revenir à la vie pour le salut de son âme... Ash aura la possibilité de revenir sur terre avec pour mission de sauver des condamnés à mort rendus coupables injustement. Mais Ash, indomptable, n'en fait qu'à sa tête. Marchant sur un fil risquant de tomber dans les limbes de l'oubli, il va bien plus se préoccuper de ce qui a provoqué sa propre mort: une accusation mensongère de meurtre. L'ange responsable d'Ash, chargé de veiller au bon déroulement de ses missions, aura bien du mal à discipliner son protégé.
Innocent se focalise sur l'histoire personnelle d'Ash. On découvre les circonstances de sa mort, les personnes impliquées et Ash, à travers d'autres affaires criminelles où l'accusé n'est pas le réel coupable. Comme dans Death Note, l'univers fantastique reste au second plan et est assez peu développé, au profit de l'histoire du personnage principal, ici Ash. Je trouve que c'est un peu dommage de mettre de côté cet aspect qui semblait avoir de l'importance au début (les règles strictes auxquelles Angel semble astreint, les conditions d'existence d'Ash en tant que semi-fantôme, etc.) mais qui est vite occulté. On peut croire que le monde de l'au-delà était juste un prétexte pour qu'Ash ait l'occasion de rendre justice et on ne voit guère les conséquences de ses transgressions des règles établies par les anges.
Il fallait donc que l'intrigue principale sur la mort d'Ash soit béton pour rattraper ce choix qui n'est pas le meilleur à mon goût. Malheureusement, c'est une histoire pleine de stéréotypes. Si le début demeure plutôt mystérieux à propos des conditions de mort d'Ash qui était tout de même avocat, ainsi que l'implication de personnages a priori extérieurs (Mira et Joshua Jones), le dénouement lui est assez bateau.
Tout comme la plupart des personnages que je trouve assez ternes. Soit parce qu'ils sont trop cliché, soit parce qu'ils manquent tout simplement de personnalité, soit parce que leur histoire n'est pas assez développée. Le héros sort quelque peu du lot mais le scenario qui est très manichéen ne le rend pas vraiment complexe. Peut-être qu'un volume de plus aurait permis de mieux mettre en scène l'histoire, mais je pense que le format du one-shot restait adéquat.
C'est dommage que l'histoire soit décevante car niveau dessin, c'est la claque en pleine poire! Chaque page est sensationnelle et le dessin est d'une grande qualité et la pose des trames magistrale. Tant pis, j'essaierai de me renseigner sur d'autres oeuvres de cette dessinatrice.

Hanoko, manga lu, début mai 2011

 

"Une lecture plaisante." 

Docteur Spider, 24/09/11

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici