Encyclopedia Diabolica - L'encyclopédie des Yôkai français du professeur Lafayette, Yôkaiologue de l'université de Pari

Encyclopedia Diabolica - L'encyclopédie des Yôkai français du professeur Lafayette, Yôkaiologue de l'université de Pari

Titre original: 
Diaborika
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
Japon, France
Genre: 
Fantastique, contes
Éditeur original: 
Kodansha (Magazine web gratuit Pithecanthropus)
Éditeur français: 
Ankama
Date de sortie originale: 
2008
Date de sortie en France: 
2010 (le 28 octobre)
Nombre de tomes: 
0 (24 chapitres sortis, en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (chapitres compilés en volumes reliés, en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + rabats
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
160
Prix: 
11,90€
Rythme de parution: 
?

Avis

Petite aparté avant de commencer mon commentaire: la classification de cette oeuvre n'est pas évidente: l'auteur est franco-japonais, les chapitres de cette BD sont parus au Japon dans un magazine online mais pas en volume relié, Diabolica est qualifié de manga mais le format est celui de la BD. Ensuite le genre est enfantin mais pas du tout du Shônen classique. Donc je l'ai placé dans la rubrique Emules dans le doute. À présent, voyons ce que nous présente l'oeuvre. 

Chaque société possède ses propres chimères, inventées par l'homme pour expliquer des phénomènes inexplicables à leur époque. Nommées Yôkai au Japon, le pays du Soleil levant en recèle une infinité. Le concept transposé à l'hexagone, il est évident que le folklore français n'en est pas moins abondant, d'une région à une autre.
Encyclopedia Diabolica propose donc un tour d'horizon des créatures fantastiques comparables aux yôkai qui peuplent notre pays. Le tome se construit à partir de courts chapitres qui se présentent comme des contes et qui suivent tous la même structure: ils présentent chacun un yokai se situant à différents endroits de France. D'abord on commence sur une contextualisation, puis on continue sur une aventure particulière centrée sur un ou deux personnages et enfin vient la morale de l'histoire. La lecture est très limpide, chaque histoire possède son propre charme. C'est assez plaisant de découvrir des légendes locales nous rappelant la richesse de notre folklore. Après, il faut voir si chaque histoire est véridique mais la précision des détails spacio-temporels rend le tout assez crédible. Qui sait, nous redécouvrirons peut-être nos propres origines et légendes à travers ce récit ;). L'ambiance est assez légère mais les émotions variées, tantôt de l'humour, tantôt de la tristesse, tantôt de la chaleur.
Le dessin est joli et agréable à regarder et est en parfaite corrélation avec un style de l'oeuvre, plus ou moins enfantin mais pas simpliste pour autant, un trait innocent. L'influence de la culture japonaise est légèrement perceptible, dans certaines expression des personnages. Cependant le style est très européens, cet album s'adresse donc à tout lecteur de BD plutôt seulement seulement aux amateurs de manga. On peut donc dire que Diabolica est plutôt grand public. 

Une sympathique oeuvre, à lire à l'occasion.

Hanoko, un tome lu, le 10/12/2010

Pour les créatures du folklore japonais, regardez Mononoke

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici