Dramanga

Dramanga

Titre original: 
Dramacon
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
États-Unis
Genre: 
Humour, amour, otaku
Éditeur original: 
Tokyopop
Éditeur français: 
Albin Michel
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
2007
Nombre de tomes: 
3 (terminé)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (arrêté)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple, cartonnée, glacée
Sens de lecture: 
Français
Prix: 
6,50€

Avis

"Voici un emule étasunien pondu par une russe. Dans le style shôjo, j'ai pas mal apprécié le soft.
Nous suivons donc les aventures d'otaku à un festival d'animation (dans le premier tome du moins, je n'ai lu que celui-ci). Christie, notre héroïne est une demoiselle qui scénarise les manga de son petit ami, à ses heures perdues. Elle met le pied pour la première fois dans un festival japanimation, et ne sera pas déçue. En l'occurence, elle fait la connaissance d'un mystérieux et beau jeune homme, adepte des cosplay. Elle se lie d'amité avec, et rencontre plein d'autres personnages hauts en couleurs. Elle aura aussi droit à son lot de déceptions. Vous l'aurez compris, ça parle de sentiments, de questionnements d'adolescents et compagnie. Pourtant, cet emule passe bien, même pour une anti-shôjo telle que moi.
Premier point positif, son humour. Il est très présent, judicieux, ni trop enfantin, ni trop cynique. Les personnages passent souvent en mode chibi et de nombreuses scènes et répliques prêtent au sourire.
L'univers abordé est on ne plus plaisant. Les otaku et leurs salons impressionnants, la passion du cosplay et les désagréments des grands regroupements, tout ceci est quelque chose qui me parle. On croirait presque un manga sur la Japan Expo.
Le dessin n'est pas sensationnel mais il reste un détail lorsqu'on s'immerge dans l'histoire. Le chara-design parait décevant de prime abord mais les personnages sont plus souvent en mode chibi qu'en mode "sérieux". Quelques pages en mode shôjo, avec des paillettes et des fleurs, mais rien de bien effrayant (enfin pas trop).
Vu comment se termine le tome 1, je me demande comment est le second tome. Dommage que le dernier tome, le 3, ne soit pas publié en France... Tant pis ! 

Au final, un emule shôjo humoristique plutôt bien mené, même s'il n'est visuellement pas très glorieux." 

DDG, le 01/12/12, un tome lu.

L'univers des otaku avec Otaku Girls ou encore Akihabara@Deep.

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici