Debaser

Debaser

Titre original: 
Debaser
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
France
Genre: 
Science-fiction, humour
Éditeur français: 
Ankama
Date de sortie en France: 
2008
Nombre de tomes sortis en France: 
8 (terminé)
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple + jaquette glacée
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
200
Prix: 
6,40€
Rythme de parution: 
terminé

Avis

Un manga explosif et fou furieux!
Comme le témoigne la couverture, Debaser ne fait pas dans la dentelle pour nous fournir une histoire innovante qui décoiffe. En effet, Raf ne lésine pas sur les moyens graphiques pour parvenir à faire ressortir l'absurdité du monde dans le lequel vivent les héros et à exprimer la colère de ces derniers. Le trait est déjanté et la déformation des personnages est poussée à l'extrême. Le manga demeure donc complètement dément. Je me demande parfois si faire des personnages presque super déformés et des proportions éxagérées au possible selon les angles de vues choisis n'est pas un moyen d'esquiver certaines difficultés qui incombe à la pratique du dessin, parce que techniquement, pas mal de dessins dans les planches paraîssent vraiment faits à l'arrache. Toutefois, l'auteur a choisi une ligne conductrice graphique qui est respectée tout au long du manga, donc l'ensemble tient la route car il ne fait pas brouillon pour autant, on sent un minimum de savoir-faire.
L'histoire est sympa et l'humour prend, çe se lit bien. Pour le moment, nous avons un scenario assez schématique ou tout semble noir et blanc: les Raconteurs rebelles incompris mais qui n'ont pas l'air horripilant, contre toute la populace stupide et abrutie par les media. Évidemment, Raf nous présente là une critique acerbe de notre société actuelle, où la télé-réalité et beaucoup de chanteurs à la noix obtiennent un succès démesuré alors que de nombreux vrais artistes risquent de demeurer dans l'oubli et dans l'illégalité ici. Plus généralement, ce sont les mentalités des gens qui sont décirées. Le message est donc très clair, après, il faut voir si le traitement dans le manga saura se montrer moins simpliste, ce qui rendrait le manga plus intéressant. 

Pour le moment, c'est une oeuvre divertissante, espérons que la suite sera transcendante.

Hanoko, un tome lu, le 03/02/10

 

"A mon tour de lire Debaser: un manga avec un gars qui manie une guitare électrique ne pouvait pas m'échapper longtemps !
Le point du manga, c'est l'élection de Sarko, puis on saute pour passer directement en 2020, dans une société complètement lobotomisée par le travail, la pop musique, la répression. D'autre part les femmes sont rabaissées au rang de reproductrice. Cette société de 2020 ressemble fort à celle d'aujourd'hui, avec son système scolaire inégalitaire, la télé-réalité, le tazer qui se démocratise etc. ;). Je trouve ça courageux de la part des auteurs.
Notre héros lui aussi a pris en grippe la musique et veut devenir dessinateur, mais il n'a aucun talent. Alors qu'en fait il renferme en lui un grand pouvoir... Je confirme ce que dit Hanoko : les personanges sont de véritables boules de nerfs face à ce monde insupportable, et le dessin est à l'image : c'est sale, ça part dans tous les sens, mais ça reste lisible. 

Une lecture qui fait du bien. Vivement la suite." 

Docteur Spider, 17/09/10

Voir aussi Lolita HR

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Debaser / Debaser (Émules)Wallpaper/fond d'écran Debaser / Debaser (Émules)Wallpaper/fond d'écran Debaser / Debaser (Émules)Wallpaper/fond d'écran Debaser / Debaser (Émules)Wallpaper/fond d'écran Debaser / Debaser (Émules)Wallpaper/fond d'écran Debaser / Debaser (Émules)Wallpaper/fond d'écran Debaser / Debaser (Émules)Wallpaper/fond d'écran Debaser / Debaser (Émules)

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici