Comme un garçon

Comme un garçon

Titre original: 
Comme un garçon
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
France
Genre: 
Tranche de vie, humour
Éditeur français: 
Delcourt (collection jeunesse)
Date de sortie en France: 
2016 (le 31 août)
Nombre de tomes sortis en France: 
1 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 format BD franco-belge
Couverture: 
Cartonnée, glacée brillante
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
48 couleur
Prix: 
10,95€

Avis

Jenny est connue comme l'une des premières auteures de bande-dessinée à avoir publié une oeuvre au format manga. J'avais lu Pink Diary il y a longtemps qui m'avait moyennement convaincue en tant que manga. Cependant Jenny n'a pas chômé depuis et a sorti de nombreux albums. Nous voici dix ans plus tard, et je dois dire que je suis très agréablement surprise de l'évolution. 

Dans Comme un garçon, on peut dire que nous avons un Shôjo format bande-dessinée franco-belge. Une fille veut toujours rivaliser avec son demi-frère depuis leur enfance. Charlotte lance des défis en tout genre à Xavier qui commence à s'en lasser en fin de terminale. Il lui pose un ultime et saugrenu défi: se faire passer pour un garçon pendant toute sa première année de fac. L' esprit de compétition sans borne de Charlotte la pousse à se lancer dans cette folle entreprise. Et c'est parti pour des galères et mésaventures car elle intègre un internat de garçons!
L'histoire de base paraît simple, voire peu crédible. En effet, on se demande pourquoi elle a intégré un internat pour garçons, cela lui complique la tâche outre mesure. Et même administrativement, c'est impossible qu'une telle chose puisse se produire (on a dû forcément lui demander une carte d'identité pour obtenir une chambre). Cependant, la comédie prend rapidement le pas sur ces conditions technique et nous les fait mettre de côté. On se doute bien des problèmes que Charlotte devenue Charlie rencontrera mais pas qu'ils arriveront aussi vite! En plus, elle est du genre particulièrement féminin voire cliché même. Donc la tâche sera encore plus ardue pour elle, c'est amusant à suivre.
L'atout majeur de Comme un garçon est sa parfaite synthèse de style de narration propre aux mangas transposé dans une univers français. C'est très rafraîchissant de voir une histoire parfaitement digne d'un shojo mais qui se déroule à l'université. Je n'ai jamais été fan de shojo romantiques de base et le fait qu'ils se passent tous au lycée lasse beaucoup sans forcément qu'on s'en rende compte. Avec cet autre contexte, c'est l'occasion de mettre en scène bien d'autres types de situations compromettantes.
De plus, le dessin s'est beaucoup amélioré. Le character design et les visages typiques des mangas s'intègrent parfaitement à l'ambiance générale. Nous n'avons plus cette impression d'imitation de manga. Jenny s'est approprié le style pour y apporter sa patte française, ça fait plaisir à lire. Son camarade coloriste nous propose aussi un très bon choix de couleur avec notamment les jeux de lumière assez chouettes.
 

Une bande-dessinée fun et bien faite, on veut voir la suite des pérégrinations de Charlie

Hanono, un tome lu, le 08/09/2016

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici