Blank

Blank

Titre original: 
Blank
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
États-Unis
Genre: 
Humour, action, ecchi
Éditeur original: 
Tokyopop
Éditeur français: 
Soleil Manga
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
2008 (le 23 Janvier)
Nombre de tomes: 
3 (fini)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
Souple, simple
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
192 noir et blanc
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
arrêté

Avis

Dès le premier chapitre, on ne peut pas s'empêcher de penser à Full Metal Panic!. La sauce est exactement la même.
On commence l'histoire avec une lycéenne dynamique, qui suit son train train quotidien. Rapidement, Blank, au passé mystérieux arrive dans son environnement et la collera en permanence, ce qu'Aki trouvera très lourd rapidement. Et ça va faire des farces entre Aki, Blank et d'autres personnages qui font leur apparition un peu plus tard. Bien sûr, on ne se contentera pas de cela seulement: un sacré traquenard attend Aki, qui va être embarquée dans des conflits internationaux malgré elle. Puis je vous le donne dans le mile: Blank va se porter à son secours à chaque fois.
A part que le fantastique n'apparait pas pour l'instant, le plan est identique. On peut néanmoins remarquer que le rythme est plus soutenu ici. La véritable action apparait dès le premier volume avec la première tentative d'enlèvement d'Aki. Sur ce point-là, on a du positif parce que le manga a plutôt un bon rythme, l'histoire ne traîne pas, on ne s'ennuie pas. Le volume deux devrait passer sans trop tergiverser dans le vif du sujet.
Je l'espère en tout cas car pour l'instant, Blank n'est pas bien passionnant, d'autant que je trouve l'humour et les gags moyens, alors qu'ils constituent l'essentiel de ce volume. La seule scène vraiment marrante est celle où Blank se fait passer pour une serveuse de cantine. Le reste du temps, c'est de la distraction pas très efficace fondée sur beaucoup de fan service gratuit.
Les personnages manquent de charisme. S'il vrai que Blank est l'opposé même de Sosuke Sagara et que les comparer n'a pas beaucoup de sens, je trouve quand même que Blank est beaucoup moins attachant. Sa personnalité mérite d'être creusée davantage. J'imagine que cela sera le cas lorsque son passé sera un peu révélé. Aki aussi me laisse de marbre. Certes elle a du caractère et elle est très loin des petites cruches des manga, mais il lui manque ce petit quelque chose qui la démarquerait d'une autre héroïne de manga. Ensuite, évidemment, des rivaux pour les deux héros, avec Birch et Missy. Tout cela gagnerait à être approfondi.
Quant aux dessins, je m'attendais à un peu mieux, au vu de la couverture. L'introduction n'était pas mal du tout mais la suite est moins soignée, certains moments faisant carrément très brouillon. Pourtant, d'autres sont très beaux, par exemple ceux où apparait Raizen. Donc on voit bien que l'auteur a du savoir-faire, mais la majeure partie du temps, les dessins semblent bâclés. Le mot est peut-être un peu fort car ce n'est pas au niveau du manga Samurai Champloo mais pour lui nous pouvions dire que cela faisait partie de l'humour. 

Bref, j'attends de Blank qu'il montre vraiment ce qu'il a dans le ventre car pour le moment, c'est loin d'être satisfaisant.

Hanoko, un volume lu, le 12/02/08

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici