Akiko

Akiko

Titre original: 
Akiko
Auteur(s): 
Pays d'origine: 
France
Genre: 
Tranche de vie, romance, humour
Éditeur français: 
Jungle!
Date de sortie en France: 
25 août 2012
Nombre de tomes sortis en France: 
3 (en cours)
Nombre d'éditions en France: 
1 format BD franco-belge
Couverture: 
cartonnée, mat
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
48
Prix: 
10,45€

Avis

Une jeune fille déménage et découvre son lycée. Elle doit s'acclimater à son nouvel environnement, se faire une place parmi ses camarades et gérer tous les autres éléments inhérents à sa vie d'adolescente. Akiko est une bande-dessinée qui a tout du profil du Shôjo de base se passant au lycée en légèrement moins niais. On retrouve le même type de scenario traitant du quotidien d'une fille au lycée. La petite différence réside dans le fait que l'on suit le quotidien d'Akiko et non pas seulement ses amourettes, la BD parlera donc de ses résultats scolaires, de son amitié avec Ayumi et d'autres lycéens et aussi ses relations amoureuses. Chaque élément a son importance sans donner l'impression de n'être que des prétextes à de la romance par exemple. Une petite nuance peut-être due à la touche française sur cette histoire qui est ma foi, plutôt sympathique.
Après le souci est que cette histoire est trop banale, trop triviale pour nous captiver. Ce qui se passe est très proche de la réalité, avec une pincée d'idéalisation car tout semble très rose quand même. Mais en somme rien de quoi illuminer notre lecture, pas de fantaisie ni de traitement en tant soit peu intéressant de l'histoire. Les personnages sont assez simples sans attrait particulier. Bien sûr, Akiko demeure une bande-dessinée jeunesse, donc on n'attendait pas de psychologie poussée. Dans ce cas, en général l'on n'attendait pas de psychologie poussée. Dans ce cas, en général l'intérêt peut se trouver dans l'humour, mais celui-ci ne vole pas bien haut non plus.
Les pages bénéficient de couleurs vives, chatoyantes qui rendent la BD très pétillante. Le style de dessin reste de l'ordre de BD franco-belge mais on reconnait aisément plusieurs codes graphiques propres aux mangas, en particulier les mimiques des personnages. Un petit emprunt qui s'intègre parfaitement aux dessins. Là non plus je n'ai pas été séduite car le niveau, correct, n'est pas remarquable non plus. Les couleurs semblent faites un peu à la va-vite et le dessin globalement semble lui aussi un peu approximatif. Les pages sont soignées, entendons-nous bien, Akiko est loin d'être brouillon. Seulement, ce n'est pas extra. 

Akiko peut se définir comme du Shôjo pour préadolescentes, moins agaçant qu'un Shôjo mielleux de base, mais qui ne propose rien d'exaltant. 

Hanoko, tome deux lu, le 26/09/2014

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici