Sweet Life, Please !!

Sweet Life, Please !!

Titre original: 
スウィート★ライフ、プリーズ!!
Auteur(s): 
Genre: 
Hentai, humour
Éditeur original: 
G-Walk
Date de sortie originale: 
2007
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
180

Avis

"Je continue sur ma lancée avec un autre hentai. Cette fois, les fantasmes qu'on nous propose sont quelque peu déviants. Au programme, du lolicon (on flirte même avec la pédophilie, si vous voulez mon avis), des infidélités diverses et variées, de l'inceste... Nos héros sont des mères de famille respectables, des otaku amoureux de leur petite soeur, des lycéens et lycéennes curieux de découvrir le sexe... Bref, il y en a pour tous les goûts, mais pas les miens.
Comme je le disais plus haut, certaines de ces histoires flirtent avec l'illégalité. J'ai été très perturbée de tomber sur des scènes de sexe avec des gamines dont l'âge reste difficile à définir. Le public du lolicon, assez grand au Japon, sera donc ravi de mater du hentai où un frère tripote sa jeune soeur, ou qui que ce soit d'autre (je n'ai pas voulu en savoir trop, j'ai vite zappé ces historiettes).
Autre fantasme exploité de manière récurrente dans ce manga, celui du rasage des poils pubiens. C'est fort original, c'est même la première fois que je croise un manga qui en parle. Ainsi, nos otaku vont raser leurs copines, etc. La couverture en témoigne, d'ailleurs.
L'infidélité est aussi à l'honneur dans ce titre, avec une femme qui trompe son mari, mari qui semble excité de l'apprendre et permet même à son épouse d'exploiter sciemment son fantasme. Pourquoi pas, me direz-vous. Hélas, l'exploitation de cette idée tombe vite dans le malsain, avec l'enfant du couple qui écoute sa mère jouir au téléphone. Ce genre de détails, on s'en serait passé.
Vous l'aurez compris, ce manga se présente sous une lumière un peu glauque. Les thèmes abordés sont limites, et leur exploitation est malsaine. Le dessin reste pourtant assez doux. La version que j'ai pu lire n'était pas censurée, mais rien de bien violent dans le dessin (si on excepte les corps prépubères et quelques détails scatophiles).  

Bref, un hentai dont on se passera, pour les tordus éventuellement (je plaisante, bien sûr, il en faut pour tous les goûts)." 

DDG, le 25/06/2014

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Le contenu de cette page est à caractère érotique/pornographique/violent.

En continuant de parcourir cette section, vous garantissez que vous êtes majeur.

Cliquez ici pour masquer le message et voir le contenu

  

Pour masquer ce message, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte et modifiez vos préférences dans votre profil.

Vous êtes ici