Interdit aux moins de 18 ans

Le contenu de cette page est à caractère érotique/pornographique/violent.

En continuant de parcourir cette page, vous garantissez que vous êtes majeur.

 

Pour masquer ce message, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte et modifiez vos préférences dans votre profil.

Message pour l'être aimé

Message pour l'être aimé

Titre original: 
Message - Itoshii Hito e (Message―愛しい人へ)
Auteur(s): 
Genre: 
hentai
Éditeur original: 
Fujimi Shuppan
Éditeur français: 
Le Téméraire
Date de sortie originale: 
1998
Date de sortie en France: 
1998
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple, glacée
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
173
Prix: 
10,50€

Avis

"Adeptes des vieux hentai, bonjour ! Voici venir un recueil assez joli mais aussi très plat.
Les histoires sont assez banales. Plusieurs se déroulent dans un univers d'heroic-fantasy, avec guerriers, elfes et magie. D'autres se déroulent au lycée pour des histoires d'amourette entre élèves et/ou professeurs. Enfin, certaines abordent le thème du viol. En somme, les histoires présentent un panel assez beau de hentai, il y a même quelques scènes d'onanisme. Comme il y a beaucoup d'histoires différentes, il est évident que rien n'est bien profond. ça se lit pour les scènes de fesses, c'est tout.
Les scènes érotiques, parlons-en. C'est varié, de bon aloi, une bonne anatomie et une belle dynamique. C'est classique cependant, censuré, avec de grosses proportions et une élasticité des seins assez étrange. Et que de fluides...
Graphiquement, c'est très joli, plutôt bien détaillé. La couverture en est d'ailleurs la preuve. Malgré quelques problèmes d'impression sur certaines pages, l'encrage reste bien travaillé. Les filles ont cependant le problème de toutes se ressembler, c'est un peu dommage. J'apprécie le rendu des cheveux et des vêtements. 

Pas grand chose à dire en plus, c'est un hentai moyen." 

DDG, le 07/04/10, tome lu.

Même collection : Zioïd, le premier continent.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici