Kairaku Seisen

Kairaku Seisen

Titre original: 
Kairaku Seisen
Auteur(s): 
Genre: 
Sexe, fantastique, action
Éditeur original: 
Kill Time Communication
Éditeur français: 
aucun
Date de sortie originale: 
2006
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
160
Prix: 
943¥

Avis

Vous aurez compris la philosophie de ce manga: des filles a priori fortes et bagareuses se font violer par leur cible, qui n'hésitent pas à utiliser des tentacules s'ils en sont équipés pour satisfaire leur envie sexuelle. Toustes les histoires présentent différentes héroïnes et ambiances mais elles suivent tous ce même schéma.  

Personnellement, j'ai trouvé ça un peu chiant car c'est tout le temps la même sur l'ensemble du volume, bien que l'auteur semble s'être donné un minimum la peine d'établir un contexte distinct pour chaque histoire. À la limite, "Mutant Buster" sortait un peu du lot, j'ai trouvé sa fin assez amusante et variée par rapport à tout le reste, il me semble qu'il a été plus travaillé et réfléchi que les autres. Toutefois, j'ai lu le volume en japonais (donc je me suis passée des dialogues quoi), on arrive sans embûche à suivre, à savoir ce qui se trame et à deviner quelles auraient pu être les répliques. Mais j'aurais bien aimé savoir quand même ce qui se racontait réellement, notamment pour Mutant buster et l'histoire suivante qui avaient l'air plus intéressantes, je pense que j'aurais plus apprécié le manga. 

Enfin, pas besoin de connaître le japonais pour vous résumé ce que le manga a à nous proposer: du combat, du sexe, des tentacules, et même un peu de futanari.
Souvent les pénétrations sont montrées en transparence: soit on voit l'avancée des outils à l'intérieur de la femme, soit ces outils sont eux-même transparent dans le but de montrer combien ils écartent les trous de la femme. Ça me donne souvent l'impression d'une roquette qui creuse dans un blindage.
Cependant, on peut au moins lui reconnaître qu'il ne nous écoeure pas malgré certaines immondices, qui sont gentilles par rapport à ce qu'on a pu voir dans d'autres manga du genre.
Le dessin est correct, bien que les proportions et et formes des filles soient exagérées et pas toujours maîtrisées mais bon, cela incombe à la plupart des hentai, je vais pas chipoter là-dessus. 

Ce titre est un hentai d'assez bonne facture mais il ne présente rien d'extraodinaire.

Hanoko, un tome lu, le 31/03/09

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Le contenu de cette page est à caractère érotique/pornographique/violent.

En continuant de parcourir cette section, vous garantissez que vous êtes majeur.

Cliquez ici pour masquer le message et voir le contenu

  

Pour masquer ce message, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte et modifiez vos préférences dans votre profil.

Vous êtes ici