Beginner Adventurer

Beginner Adventurer

Titre original: 
Shinmai Boukensha - Otosareshi Monotachi - Beginner Adventurer
Auteur(s): 
Genre: 
Sexe, heroic fantasy, science-fiction, fantastique, yuri, aventure
Éditeur original: 
Kill Time Communication (prépublié dans Comic Unreal)
Éditeur français: 
aucun
Date de sortie originale: 
2009
Nombre de tomes: 
1 (one-shot)
Couverture: 
Souple + jaquette glacée brillante
Sens de lecture: 
Original
Nombre de pages: 
165
Prix: 
943 yens

Avis

DDG pour son premier voyage au Japon, décide de ma ramener un souvenir tout à fait typique de ce pays. C'est ainsi que je me vois gratifiée d'un exemplaire de ce chef d'oeuvre de l'histoire du manga

Beginner Adventurer, c'est une collection que plusieurs histoires, la première s'étalant sur trois chapitres et les autres étant tous les chapitres indépendants. Pas vraiment de mystère, la couverture annonce la couleur.
Le manga propose des petites bribes de scenario en début et fin de chapitres, qui ne servent naturellement qu'à introduire très brièvement les scènes de sexe qui occupent 95% du manga. Je ne lis pas le japonais, j'ai donc à mon grand regret raté tous les éléments subtils et captivants de l'histoire. Que me restait-il? Toutes les scènes d'action bien sûr. Et je dois dire que ce manga m'a donné des éclats de rires tant il brille par son grotesque, son ridicule, voire son absurdité.
Le sexe est amené de manière très expéditive, aucun préliminaire, on attaque brut de décoffrage. Littéralement. Bien sûr, toutes les scènes de sexe commencent par des viols. Puis nos donzelles sont converties et entrent dans la danse. Ou parfois, elles sont dominatrices. Tout est tellement grossier et bourrin, les points de vue sur les filles et l'exagération des perspectives rend les pages presque illisibles. Ya de la semence partout, des vues intérieures à gogo, des organes tentacules, des expressions faciales bien moches. Certaines cases s'enchaînent sans queue ni tête sans qu'on comprenne quoi que ce soit à ce qu'il se passe, mais a-t-on vraiment envie d'en faire l'effort. Il y a bien de fugaces moments où un début de sensualité s'installe, mais il est très vite balayé.
Le dessin est d'un niveau très rudimentaire, même si on le considère au-delà de ce qu'il représente. Niveau ambiance, il y en aura pour tous les goûts, entre l'heroic fantasy, la science-fiction, le geek pervers, etc. On aura carrément un instant frôlant la zoophilie. Miam. 

Ce manga peut faire bien rire grâce à son énormité, mais c'est vraiment trop crado et laid. Allez plutôt voir Densou Genshi MilkCure

Hanoko, un tome lu, le 30/06/2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Le contenu de cette page est à caractère érotique/pornographique/violent.

En continuant de parcourir cette section, vous garantissez que vous êtes majeur.

Cliquez ici pour masquer le message et voir le contenu

  

Pour masquer ce message, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte et modifiez vos préférences dans votre profil.

Vous êtes ici