Wonderful Life

Wonderful Life

Titre original: 
Wonderful Life
Pays d'origine: 
Corée du Sud
Genre: 
Humour - Romance - Drame
Date de sortie originale: 
2005
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
16
Nombre d'épisodes sortis en France: 
0
Durée: 
1h par épisode
Support: 
DVD import

Avis

Avec ce qu'on appelle le recul, j'ai un avis très mitigé sur ce drama.
En fait je ne peux pas en donner mon avis sans que toutes ces émotions me jouent un tour. Wonderful Life est en effet le premier drama que j'ai eu l'occasion de voir - en entier - et qui ne m'a pas fait gerber après moins d'un quart d'heure.
Je vais la jouer Marty McFly et revenir à l'époque où j'ai visionné cette série. J'en étais à mes débuts en coréen, j'aimais bien la langue, la littérature, et le cinéma du pays du Matin Calme. Beaucoup de gens me parlaient du petit écran, et me disaient "mais putain trop de la bombe les dramas sérieux Mickael tu sais pas ce que tu rates quoi, ah ouais quoi, sérieux quoi !".
Naturellement, je n'ai pas suivi leurs conseils, et je n'ai rien regardé. POURTANT... - car il y a un pourtant - par une journée d'ennui mémorable (vous voyez je m'en rappelle encore, elle m'a traumatisé), je me procure le premier épisode de Wonderful Life et je le lance.
Une heure après, je lance le second, puis le troisième... ça n'en finit plus. 

 

 

Peut-être que l'ennui a rendu cette série super à mes yeux, mais je pense davantage que c'est sa naïveté qui m'a séduite. Car c'est le mot qui décrit le mieux Wonderful Life... le mot naïveté.
On commence avec des coréens qui se rencontrent à Singapour. L'héroïne, campée par la chanteuse à succès Eugene (prononcez-le Yoo-Jin), bosse dur pour se payer ces vacances dont elle rêve tant depuis si longtemps. De son côté Seung-Wan, fils de riche, petit frère d'un chirurgien impuissant, et au comportement clownesque, fait des études pour devenir aviateur. Par tout un tas d'événements, nos deux personnages se rencontrent à Singapour et finissent pour une nuit dans les bras l'un de l'autre.Un an plus tard, la petite Shin-Bi naît, et les soucis démarrent. 

La mise en scène est naïve, les acteurs jouent des rôles naïfs, le scénario est naïf, la fin est naïve... tout est naïf dans cette série. Le mal n'existe pas, ou sous ses formes les plus bibliques, on a vraiment l'impression de matter un Amélie Poulain version drama coréen. Malgré cela, et en dépit des scènes super longues et tire larmes comme pas possible auxquelles on a droit à partir des épisodes 10 et plus (vous vous doutez que la petite Shin-Bi va tomber gravement malade hein ?), je ne peux que dire que j'ai vraiment aimé cette série. Je ne lui attribue pas de coup de coeur parce que bon voilà quoi faut pas exagérer, mais vraiment, si vous avez une petite période galère, n'hésitez pas, mattez Wonderful Life. 

Mika, le 23/05/2007

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici