Vampire Idol

Vampire Idol

Titre original: 
Vampire Idol
Pays d'origine: 
Corée du sud
Genre: 
Comédie, Sitcom
Date de sortie originale: 
2011
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
79
Durée: 
22 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD

Avis

Par où commencer ? 

Tout d'abord, peu d'épisodes sont disponibles dans une langue compréhensible par le plus grand nombre. Pour être plus précis, je n'ai trouvé que 7 épisodes en version originale sous-titrée anglais. Et comme le dernier épisode ayant été traduit a été publié en mars 2012, il y a peu de chance de voir la suite. Étant donné que le drama comporte 79 épisodes, ce va être difficile de donner un avis complet, d'autant plus que je n'ai réussi à en regarder que 5 tellement je n'ai pas aimé. M'enfin, let's try !  

Je ne vais pas vous mentir, ce qui m'a donné envie de regarder Vampire Idol n'est pas son speech extraordinaire (ahhhh ironie, quand tu nous tiens) ayant réussi à mélanger deux thèmes qui ont le vent en poupe depuis quelques années, à savoir les idols coréennes et les vampires. Non, ce n'est pas ça, mais c'est simplement la présence de Kang Min Kyung, une chanteuse appartenant au duo DaVichi et que j'apprécie vraiment. Ne sachant pas qu'elle était aussi actrice, c'est donc la curiosité qui m'a poussé à regarder ce drama. Vilaine curiosité, vilaine ! Cela dit, sa prestation était probablement le seul point positif de Vampire Idol. Elle y est plutôt drôle même s'il va me falloir regarder Smile, Mom et Haeundae Lovers pour me faire une vraie opinion concernant ses talents d'actrice. 

Vampire Idol est une sitcom mais en un peu différente je crois. Dans mes souvenirs de petit mioche, lors d'une sitcom, on suit des personnages qui font un peu toujours la même chose. L'histoire n'avance pas vraiment, c'est plus les relations entre les différents personnages qui est mise en avant. Dans ce drama-sitcom, même si l'histoire est bidon, il semblerait qu'on ait une vraie histoire qui se développe au fur et à mesure des épisodes. On apprend au début que les vampires ont leur propre planète, que le prince est fan d'idols qu'il y a sur la Terre, il va alors partir en excursion alors que son père ne voulait pas. Lorsque son père l'apprend, il bannit son fils de son royaume. C'est en gros ce qu'il se passe durant les 4 premiers épisodes. Le cinquième épisode introduit le début de leur adaptation au monde des humains. Même si c'est nul, il semblerait qu'il y ait une histoire. Par contre, on retrouve plein d'éléments propres aux sitcoms. Citons par exemple les rires rajoutés pendant l'épisode, même si ce n'est pas drôle, le style visuel rappelant de vieilles sitcoms comme Hélène et les garçons avec la présence de lieux communs qui reviennent régulièrement, les effets spéciaux ultra cheap, les acteurs qui ne semblent pas bien jouer etc. Au final, ce qui aurait pu être bien est de découvrir des nouveaux groupes de musique qui existent vraiment mais le girls' band dont est fan Bbabba (Girls Girls) n'existe pas, les quelques très rares chanteurs ou chanteuses qui composent le casting ont une discographie extrêmement maigre (1 titre ou 2) et la seule qui a une carrière de chanteuse correcte (Kang Min Kyung) interprète le rôle de livreuse. Ce n'est pas à exclure qu'on l'entende chanter par la suite mais je ne pense pas. Quant au reste du casting, les acteurs sont à la base mannequins et n'ont joué dans plus ou moins rien. Du coup, ce n'est pas étonnant que ce ne soit pas forcément bien joué.  

Voilà voilà. Pour résumer, Vampire Idol, de par son speech improbable mêlant vampires et idols, semble vouloir ratisser large. Je pensais le style sitcom plus ou moins enterré (à part les Feux de l'amour qui sont increvables), mais il faut croire que non, pas en Corée du Sud en tout cas ! Ce n'est pas très bien joué, pas intéressant, c'est cheap etc. Pour le coup, je ne vois pas trop à qui le conseiller, peut-être aux fans de sitcom qui seraient en manque et qui parlent coréen puisque seulement 7 épisodes sont trouvables en vosta. Ce drama est typiquement le genre de production qui met à mal une mythologie vampirique que certains auteurs comme Bram Stoker ont mis du temps à « construire », tout comme le fait Twilight (des vampires « boule à facette », n'importe quoi…) si ce n'est que Vampire Idol a une portée moins internationale. J'ai été très déçu même si je n'en attendais pas grand-chose et je comprends mieux pourquoi la traduction anglaise semble avoir été abandonnée. 

Par Seraphim, 5 épisodes vu en sous-titré anglais, le 08/04/13.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici