Shimokita GLORY DAYS

Shimokita GLORY DAYS

Titre original: 
Shimokita GLORY DAYS
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Comédie, Ecchi
Date de sortie originale: 
2006
Nombre d'épisodes: 
12
Durée: 
26 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD

Avis

La première chose qui est frappante avec ce drama est la ressemblance de l'histoire avec le Shônen de Akamatsu Ken Love Hina. Un jeune homme « rounin », Oono Yuuta, intègre le pensionnat Nutopia où vivent 5 jeunes femmes pour pouvoir se consacrer à la révision pour intégrer la même université que sa copine. Il va alors les servir pour pouvoir payer le loyer. Il va aussi lui arriver pleins de bricole. Bref, le parallèle est vite fait mais pour autant que je sache, ce n'est pas une adaptation live action de ce manga. Après quelques recherches, il s'avère que Shimokita GLORY DAYS est une adaptation live action du manga éponyme de Otani Jiro sorti en 2004. Et puis après avoir vu les premières pages, le doute n'est plus permis.
Présentons d'ailleurs ces cinq jeunes femmes. Tout d'abord il y a la propriétaire, Chiho Muroi qui a 28 ans, est designer et qui adore faire la fête avec les autres locataires le vendredi soir, ensuite il y a Nishima Natsume qui a 21 ans, désire devenir actrice et a un caractère joviale. La troisième locataire est Komori Miha. C'est une étudiante de 19 ans qui aspire à devenir écrivaine. Il y a ensuite Uehara Mao, une étudiante en prépa de 20 ans (comme Yuuta, mais en plus doué quand même) et qui travaille comme hôtesse dans un cabaret club. Et enfin, il y a Kaori Okazaki qui est une jeune femme de 24 ans et qui exerce la profession d'esthéticienne. Il y a bien sur d'autres personnages présents dans l'histoire tels que la petite amie de Yuuta, Minori Tajima, le pote de Yuuta etc. etc.  

Ce drama n'est pas à mettre entre toutes les mains en partie de par son caractère ecchi. Yuuta vie avec de cinq femmes qui vont très vite l'apprécier et même tomber amoureuse de lui. Alors elles vont lui faire comprendre. Shimokita GLORY DAYS comporte quelques scènes de nudité même si elles sont furtives pour la plupart. Cela m'a intrigué alors je me suis renseigné sur le casting. Il s'avère que quelques-unes des actrices sont à la base des AV Idols, comprenez par là qu'elles font des films pour adultes. Ceci explique cela. C'est assez surprenant à bien y réfléchir. On n'imagine pas en France des actrices jouant dans des films pour adulte jouer dans des séries typées comédie légère qui passent à la télé sur une grande chaîne même si ce n'est qu'après une certaine heure. Cela démontre une vraie différence de la perception des actrices « AV » par la population. Me trompe-je ? A approfondir. 

Dans un premier temps, l'histoire va se focaliser sur l'un des membres de Nutopia et ses problèmes en particulier ainsi que sur le fait que Yuuta cache à sa petite amie Minori qu'il vit sous le même toit que 5 femmes. Parmi les problèmes, ce n'est pas très intéressant, ou en tout cas pas assez développé. Par exemple, Miha est la fille unique d'un Yakuza important et un de ses sous-fifres a découvert qu'un garçon vit à Nutopia alors il veut la ramener avec chez son père. Yuuta fait un discours et le sous-fifre accepte de la laisser vivre de ce pensionnat. Malgré tout, j'ai décidé de poursuivre mon visionnage. Je me demande bien pourquoi… Par la suite, ce drama se focalise sur la mise en danger de Nutopia, les révisions de Yuuta et de l'évolution des relations entre Yuuta et ses colocataires et sa petite amis. Tout comme la première partie, ça ne vole pas très haut. Même lorsqu'il y a des choses intéressantes, l'explication est bidon. C'est dommage. En revanche, ça se laisse suivre bien plus facilement car on finit par trouver tous les personnages attachants et même si ce qu'ils vivent n'est pas assez développé, on finit par vouloir savoir comment ça va se terminer.  

Un des autres points qui fait que c'est difficile de s'attacher à Shimokita GLORY DAYS est le jeu des acteurs. Ce n'est pas très bien jouer ce qui n'aide pas à vouloir continuer le visionnage. M'enfin, après quelques épisodes, on finit par faire abstraction de cela et on savoir si chaque pensionnaires va enfin réussir à réaliser leur rêve. 

Que faut-il retenir de Shimokita GLORY DAYS ? Tout d'abord, je pense qu'il ne faut pas avoir des grands espoirs en le regardant et se dire qu'on va le regarder juste pour passer le temps. Au final, on passe un moment léger et pas si désagréable que ce que je peux laisser penser durant la majorité de cet avis. Un fait qui m'a surpris est que des actrices de films pour adultes puissent jouer dans des dramas qui passent à la télévision, même si c'est probablement tard le soir et interdit aux moins de 16 ans. Précisons que même si Shimokita GLORY DAYS a un côté ecchi prononcé, ce n'est pas un drama érotique. Voilà voilà. Si vous aimez le côté ecchi, les histoires légères, que vous avez apprécié Love Hina et que vous n'êtes pas exigeant en termes de jeu d'acteur, ce drama est fait pour vous ! 

Par Seraphim, tout vu, le 02/04/13.

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici