Sengoku BASARA -MOONLIGHT PARTY-

Sengoku BASARA -MOONLIGHT PARTY-

Titre original: 
Sengoku BASARA -MOONLIGHT PARTY-
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Action, fantastique, historique, humour
Date de sortie originale: 
2012 (12 juillet)
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
9
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
tv

Avis

La famille des produits dérivés de la franchise Sengoku Basara accueille un nouveau membre : le Drama ! Alors que les versions animées se sont terminées, il fallait bien trouver un autre support, quel qu'en soit le prix... Eh bien je peux vous dire que c'est effectivement le drame.
Quand j'ai vu les premières photos des acteurs dans leur costumes, j'étais très dubitatives, c'était loin d'être convainquant. Pourtant, on relèvera la présence du célèbrissime Gackt dans le casting, jouant le terrible Oda Nobunaga. Mais je n'étais décidément pas jouasse.
Je prend cependant la téméraire décision de regarder le premier épisode. Ouch. C'est un coup bas envers les fans. 

Déjà, le scenario est totalement chamboulé. La rencontre entre les armées de Takeda Shingen, celles de Date Masamune et celles d'Oda Nobunaga sont extrêmement expéditives et sans logique aucune. Ensuite, Shingen, censé être l'un des personnages les plus puissants de la série, se fait démolir en un clin d'oeil dès le premier épisode. Dafuq ??? C'est bien de faire des variantes pour apporter de la nouveauté par rapport aux oeuvres originales, mais là c'est totalement craignos. Ensuite, ce drama recycle énormément de choses de l'anime (l'entraînement spécial Takeda entre autres) totalement gratuitement et cela arrive comme un cheveux sur la soupe qui n'est pas très nette au départ.
Ensuite les acteurs sont absolument désastreux. Non seulement ils ne rentrent pas du tout dans leur personnage physiquement, mais leur jeu est tout bonnement minable. Pourtant, je peux vous garantir que je ne suis pas une spécialiste en cinéma au jugement acerbe sur le jeu d'acteur en général, mais quand l'évidence vient vous frapper en pleine poire, on ne peut que l'admettre. Pourtant ils essayent de reprendre des répliques originales des personnages, mais elles sont balancées à la volée les unes après les autres, perdant tout leur aspect à la fois classe et comique qu'elles avaient à l'origine. Les cosplayers font bien mieux que cela en la matière.
Seul Gackt s'en tire pas trop mal, il arrive assez bien à adopter l'intonation juste et fidèle au personnage lors de ses répliques. Mais bon il n'a pas franchement le faciès pour Oda Nobunaga, il a l'air un peu bouboule dans son costume ^^'. Il aurait fallu un acteur avec le visage un peu plus creusé.
Sans mentionner également le fait que cette adaptation comporte un nombre très limité de personnages par rapport à l'oeuvre originale. 

Le festival des inepties se poursuit avec les combats. Ils ont tenté de retranscrire les combats des jeux vidéo en reprenant les combos des personnages, dans un élan de fidélité, qui étaient une sorte de fusion burlesque et trépidente entre affrontements de samurai et combats à la Dragon Ball. Sauf que sans remaniement aucun, le résultat est lamentable avec des vrais acteurs (qui en plus rappelons-le ne jouent horriblement mal). Certaines chorégraphies pourraient être assez belles à voir, je salue notamment la performance de l'acteur de Masamune qui se bat en tenant ses six sabres. Mais les effets spéciaux sont tellement bidon que tout tombe à l'eau.
Grosse déception également visuellement, on n'a aucune scène de grandes batailles impressionnante, les décors sont quasiment absents les trois quart de l'épisode 1 étant réalisé avec les personnages sur fond noir. Où est passé l'aspect graphique spectaculaire de l'anime Sengoku Basara - Samurai Kings ?? Ils ont essayé de rendre le drama stylé, mais cela n'a fait que l'appauvrir plus encore. La réalisation est définitivement cheap et ringarde. 

Je sentais donc la cata arriver à l'idée de ce drama, mais je ne pensais pas qu'elle serait d'une telle ampleur. Autant, la pièce de théâtre Sengoku Basara Stage show en 2009 au Japon était sensationnelle, avec des acteurs ayant une prestance impressionnante sur scène, prouvant que l'univers de Sengoku Basara peut être adapté en live, autant ce drama est une honte monumentale.
Dur. Mes yeux saignent. 

Hanoko, le 10/09/2012, deux épisodes vus (en VO, nul besoin besoin de sous-titres pour se rendre compte de la nullité de la chose).

Si vous voulez un bon drama historique traitant de guerre, conflits politiques, combats et batailles, testez Jumong.

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici