Sang Doo Let's go to School

Sang Doo Let's go to School

Titre original: 
Sang Doo Ya Hakio Kaja
Pays d'origine: 
Corée du Sud
Genre: 
comédie, drame
Date de sortie originale: 
09/2004
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
16
Nombre d'épisodes sortis en France: 
0
Durée: 
1h par épisode
Support: 
DVD import

Avis

16 épisodes qui tiennent en haleine, que diable !
Je n'ai jamais été aussi drama-addict qu'en mattant cette série incroyable. Tout y est. Un humour qui ne s'absente jamais plus de cinq minutes - du moins jusqu'aux épisodes 14 -15 -, un côté dramatique exagéré (le coup de l'enfant malade, ça s'est trop vu dans les oeuvres coréennes), mais maîtrisé ; des acteurs à fond dans leurs rôles et qui jouent remarquablement bien, une mise en scène propre et un cadrage plus que bon.
Les musiques rythment bien l'ambiance, même si elles ne sont pas forcément mémorables.
C'est dommage, je n'ai plus les épisodes, sinon je vous aurais fait une tonne de screenshot mettant bien en avant la série et les personnages (je ne vous présente plus Bi, mais Lee Dong Gun est un excellent acteur de drama).
Je dois bien vous avouer que jusqu'à aujourd'hui je ne pense pas avoir vu de meilleure série coréenne. Je ne sais pas... il y a un petit quelque chose qui m'a attiré dans l'histoire. Le côté gigolo peut-être. Ou le fait que le héros s'installe dans le lycée où la femme qu'il aime enseigne, pour travailler tout en la regardant... serait-ce un fantasme ? Pas de portrait psychologique, je vais très bien, merci.
Et vous, vous ne pourrez aller mieux qu'en regardant ce drama jusqu'au bout.. car la fin est très spéciale. Elle peut être très décevante comme exceptionnelle, ça dépendra de votre façon de voir les choses.
Contrairement à Love to Kill (a) qui se matte de préférence petit à petit, Sang-Doo Let's go to School se dévore !! N'en perdez pas une miette, ce drama se révèle par-dessus tout très bon pour les apprentis coréanophones. 

Une perle de drama coréen. Un chef d'oeuvre. Bref, un coup de coeur. 

Mika, le 12/05/2007

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici