Life

Life

Titre original: 
Life
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Drame, école
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
11
Durée: 
36 minutes par épisode
Support: 
TV

Opening/Ending

"LIFE" par Mika Nakashima

Avis

En voilà un thème très intéressant et peu utilisé dans un drama à ma connaissance : l'Ijime. Si vous voulez en apprendre plus sur ce thème, je vous conseille cet excellent article publié par Dragon de Givre : Harcèlement scolaire au Japon.
De mémoire, je ne vois que « Nobuta wo Produce » et « Seito shokun » même si c'est un peu différent dans ce dernier puisque c'est le professeur qui va subir les brimades.  

Dès les premières minutes, on est plongé dans l'ambiance. Après qu'Ayumu fut acceptée dans le célèbre lycée de Nishidate et non sa meilleure amie, cette dernière la rejette et fait une tentative de suicide. C'est avec cette culpabilité qu'Ayumu commence cette nouvelle année scolaire. Par la suite, elle va s'attirer les foudres d'Anzai, la fille la plus influente de la classe, qui va lui en faire voir de toutes les couleurs. Cela va du « passage à tabac » dans les toilettes à la tentative de viol en passant par diverses aux choses comme l'enfermement dans le local à poubelles etc. Le personnage principal est très intéressant, très développé et sans ambiguïté. Elle va subir tout ceci jusqu'à un point de rupture qui va la pousser à vouloir se suicider. C'est alors qu'une de ses camarades va lui venir en aide. C'est à partir de ce moment qu'elle va décider de se battre et d'ouvrir les yeux de son lycée sur ce problème qu'il faut absolument cacher à la Société. L'histoire semble assez fidèle au manga (Life). Est-ce positif ? Je vous laisse juger. 

Parlons de la Société. Les méchants de cette histoire, principalement Anzai et son petit copain Katsumi semblent en être victime. Anzai est la petite fille chérie de son papa très riche. Elle a toujours eu tout ce qu'elle voulait et tout le monde lui obéit. En classe, c'est similaire. Tout le monde lui obéit et si ce n'est pas le cas, alors la personne désobéissante va être isolée du reste de la classe et subir des brimades. C'est le cas de notre héroïne lorsque celle-ci va devenir amie avec Hatori, une jeune fille solitaire mais forte. Katsumi, lui, est obligé de répondre aux exigences de son paternel sous peine de sanction physique. Cela a eu diverses conséquences que je vous laisse découvrir. Malgré le fait que les méchants semblent avoir des éléments qui justifient leur comportement, pour autant on ne se prend pas en sympathie pour eux et c'est une chose qui m'a plu. J'ai rarement vu ça en fait. Souvent, soit les méchants sont méchants, soit ils sont méchants mais ce sont les victimes et on en vient à les plaindre, mais là non, ils sont méchants et ils sont victimes, mais c'est bien fait pour eux. C'est en tout cas le sentiment que j'ai eu. C'est peut-être lié au fait que l'héroïne n'est qu'une fille des plus sympathiques qui n'a rien demandé à personne et qui va tout faire pour s'en sortir. 

Un des points qui est assez déstabilisant, c'est le caractère manga du drama. Les acteurs « méchants » ont une sorte de rictus lorsqu'ils mettent en place un mauvais coup. C'est assez étrange même si ça ne laisse aucune ambiguïté sur leur intention. J'ai lu que les expressions des personnages étaient aussi exagérées dans le manga papier, je suppose que c'est pour coller au style du manga alors. C'est assez déroutant mais on s'y fait. 

Musicalement, c'est aussi particulier. Tout d'abord, la bonne surprise est l'utilisation de « Air on a G String » de Bach. C'est une musique que j'apprécie. Elle va être remixée en thème un peu plus oppressant pour coller à l'action. C'est une idée qui m'a plus. En revanche, la façon de jouer avec la musique est assez déstabilisant. La musique n'est pas forcément présente pour une scène mais peut l'être pour un personnage dans une scène. Par exemple, il y a une scène entre Ayumu et Katsumi. Lorsque l'on voit Ayumu, il n'y a pas de musique, et lorsque l'on voit Katsumi, il y a de la musique. C'est assez étrange, mais cela accentue le caractère « maléfique » des personnages.

Que dire de plus sur ce drama ? C'est un très très bon drama sur un thème très intéressant, avec des personnages forts. C'est rythmé, il se passe plein de choses ce qui fait qu'on ne s'ennuie jamais. Musicalement, c'est étrange mais cela contribue à l'ambiance du drama et c'est marquant, ce que je trouve assez rare. C'est assez violent donc ce n'est pas à mettre entre toutes les mains mais je le conseille quand même à tous ceux qui ne sont pas trop sensibles, qui veulent en apprendre un peu plus sur ce sujet tabou qu'est l'Ijime, ou tout simplement à ceux qui ont aimé le manga et qui veulent se replonger dans cette histoire. 

Par Seraphim, tout vu, le 18/10/12

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici