Akihabara@DEEP

Akihabara@DEEP

Titre original: 
Akihabara@DEEP
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Action
Date de sortie originale: 
2006
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
11
Durée: 
40 minutes par épisode
Support: 
TV

Avis

Ahhh Akihabara. Qui ne rêverait pas d'y aller ? Ces otakus qui vivent pleinement leur passion, ces « maid bar » remplient de jeunes soubrettes prêtent à nous servir (rien de sexuel hein), ces magasins tous plus originaux les uns les autres, ces demoiselles et damoiseaux qui pratiquent le cosplay… A défaut de ne pouvoir y aller, autant vivre par procuration. C'est un peu ce que propose ce drama en y intégrant un côté « enquête » pour le rendre plus intéressant à suivre. Il ne se passe pas grand-chose de très passionnant, l'intérêt vient plus de la team Akihabara@DEEP tous plus originaux les uns les autres. Présentons-les : Il y a tout d'abord Page le leader qui a la particularité de bégailler beaucoup, Box lui est doué dans le domaine du design et à la particularité d'avoir la phobie des femmes, Taiko est doué dans le domaine du son et se bloque littéralement lorsqu'il est soumis à des flashs de lumière, Akira, elle, est une soubrette populaire qui se bat, Daruma a des connaissances en droit et adore se cosplayer, et enfin Izumu, est une jeune demoiselle pro du hack informatique. Ils vont mettre leurs compétences en communs pour aider les habitants d'Akihabara. Ces personnages font la part belle à l'histoire. Ils sont à la fois proche du cliché que l'on se fait de l'otaku mais leur particularité les rendent peu banal. Les acteurs d'ailleurs interprètent bien leur rôle. Je les ai trouvés crédible. Mention spéciale à Ikuta Toma, acteur plutôt talentueux qui a depuis joué dans d'autres dramas connus comme Hanazakari no Kimitachi e, Majo Saiban et Unubore Deka. Le méchant principal est aussi un otaku qui a réussi puisqu'il est PDG d'une société en informatique qui pèse plusieurs milliards de yens. Il est très « manga » avec son petit rire. Je le trouve bien choisi car cohérent avec l'univers Akiba. La base de l'histoire semble assez proche de ce qui a été fait dans le manga, mais elle s'en détache sur de nombreux points ce qui n'est pas pour me déplaire. 

Chaque épisode va se focaliser sur un problème en particulier, allant de la guerre des soubrettes au dénigrement du quartier par les journalistes. Cela reste cohérent à l'idée que ce que l'on se fait d'Akihabara. C'est agréable à suivre sans se prendre la tête. Ces problèmes vont soudés de plus en plus notre team, les aidés à s'ouvrir aux autres et même simplement grandir. 

Musicalement, c'est plutôt sympa. Nous avons droit à des sons très électroniques, presque chiptune, et même des musiques classiques connues toujours à la sauce électronique. Cela est très original je trouve, plaisant à écouter et très Akiba-style.
Un autre point qui m'a plus est que le réalisateur (et le mangaka à l'origine probablement) ne fait pas l'apogée des otakus et de Akiba, il tente de les représenter le plus réaliste possible, avec leur bon et leur mauvais côté. Cela permet de se rendre compte qu'ils sont comme tout le monde mais avec leur propre centre d'intérêt. Il pourrait être intéressant de le montrer à toutes les personnes qui ont une vision formatée et péjorative de cette population. 

Au final, l'ambiance musicale, les personnages gentils et méchants qui constituent l'histoire, les problèmes qu'ils rencontrent etc. sont très cohérents ce qui permet de suivre ce drama facilement. C'est un drama sympathique qui se laisse regarder et qui permet de mieux connaître Akiba, ses côtés otaku, ses maid cafés etc. etc. sans porter de jugement positif ou négatif. De plus, son caractère léger, sans prise de tête le destine à un public large.  

Par Seraphim, tout vu, le 28/10/12

La version originale ici : Akihabara@Deep

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici