Hellgate London

Hellgate London

Titre original: 
Hellgate London
Pays d'origine: 
États-Unis, Corée
Genre: 
Action, fantastique
Éditeur original: 
Tokyopop
Éditeur français: 
Soleil manga
Date de sortie originale: 
2007
Date de sortie en France: 
2008
Nombre de tomes: 
3 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
1
Nombre d'éditions en France: 
1
Couverture: 
souple + jaquette
Sens de lecture: 
Français
Nombre de pages: 
192 noir et blanc
Prix: 
6,95€
Rythme de parution: 
arrêté

Avis

Que dire de ce manga à part qu'il est plein de clichés tirés des histoires fantastiques?
Un héros a priori tout à fait banal se retrouve pris en chasse par un démon sans savoir pourquoi. Ensuite il découvre qu'il est investi d'une mission très importante et qu'il possède des pouvoirs surnaturels. Mais son courage va lui permettre de faire face à sa cruelle destinée, et caetera. Le scenario est manifestemment hyper manichéen et simpliste. On voit d'un côté le méchant Isaac de retour pour se venger et tout casser, et de l'autre les bons templiers dirigés par Lord Altair prêts à faire face à la menace.
Cependant, on peut entrapercevoir une certaine ouverture sur le statut du héros qui peut être plutôt ambigüe. Mais on voit direct se profiler le coup du héros vertueux qui va se battre de toutes ses forces contre ses tendances démoniaques. Les personnages sont assez insipides pour la plupart, on ne voit pas de vraies personnalités apparaître pour le moment. Il y a seulement Lindsley qui me fait un peu tripper quand elle se bat, on dirait qu'elle a des penchants psychopathes quand elle bute un démon avec une batte de base-ball. Au moins à défaut d'avoir du charisme elle n'est pas trop cruche.
Enfin bref, malgré cet petit élément qui m'a amusée doucement, j'ai pas du tout accroché au manga. Dans un jeu vidéo, un scenario un peu creux peut être ommis si le game play est bon mais là dans un manga c'est beaucoup moins évident, d'autant que les personnages ne sont pas non plus terribles terribles.
Côté dessins, c'est pas mal, les personnages sont correctement dessinés. Mais le style parait un peu hétéroclite dans les décors. On a tantôt des bâtiments dessinés à la main (ou ordinateur) avec des traits assez épais, tantôt des décors incrustés dans les planches à partir de photographies, on a alors droit à quelque chose de très fin. Le tout donne un manga pas très propre. C'est dommage car le dessin n'est pas brouillon et il semble un minimum maîtrisé. 

Pas grand chose à retenir donc dans ce premier volume. Peut-être que l'intérêt grandit pour les gens qui connaissent le jeu et les personnages puisqu'il s'agit d'une introduction au jeu vidéo du même nom. Mais pour tous les autres, bof bof.

Hanoko, un tome lu, le 09/12/09

L'enfer sur Londres? Allez plutôt lire l'excellent Hellsing

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

Portrait de dragon de givre

La fille t'a piqué tes chaussettes, Hanoko ! 

Portrait de Hanoko

Elles sont courantes ce genre de chaussettes ^^
Mais comment tu sais que j'ai des chaussettes comme ça toi XD

Ninja Gaiden power :D

Portrait de Docteur Spider

chaque membre de l'équipe a des préjugés sur les autres :p

"Les hommes ont une femme, mais les femmes n'en ont pas." Proverbe féministe

Vous êtes ici