Xenoglossia

Xenoglossia

Titre original: 
Xenoglossia
Auteur(s): 
Genre: 
Fantastique, magie, action
Éditeur original: 
Daewon
Éditeur français: 
Kwari
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
2012
Nombre de tomes: 
2 (en cours)
Nombre de tomes sortis en France: 
2 (arrêté)
Nombre d'éditions en France: 
1 simple
Couverture: 
souple, glacée
Nombre de pages: 
190
Prix: 
7,50€
Rythme de parution: 
arrêté

Avis

"Je pensais au départ que ce manhwa était un one-shot, le petit "1" étant plus ou moins bien camouflé sur la couverture. Qu'à cela ne tienne, les deux premiers tomes de ce titre sont sortis à 10 jours d'intervalle en France, en novembre 2012.
L'histoire démarre au quart de tour, tous les éléments principaux du scenario semblent balancés de but en blanc dès la moitié du premier tome. On en apprend plus sur les sorcières et leurs chevaliers, ceux qui les pourchassent et pourquoi... On ne sait pas trop vers quel côté se tourner même si le pro-sorcière semble privilégié. Nous suivons en effet des héros défendant ou étant eux-mêmes des sorcières. En l'occurence, une héroïne banale qui découvre qu'elle est trop forte et tout, et un mec super ténébreux et charismatique qui la défendra au péril de sa vie, "parce que c'est comme ça et puis c'est tout".
Je dois avouer que le chara-design est plutôt réussi. On s'attache très vite aux personnages alors même qu'ils ne sont pas encore réellement développés. La plupart, amis ou ennemis, sont charismatiques et semblent intéressants. Ils sont nombreux et on se perd un peu dans les affinités de chacun.
Le dessin aide beaucoup au charisme des personnages, avec des poses super classes qui s'enchaînent page après page. Le coup de crayon est maîtrisé, relativement original, dans tous les cas appréciable. Les décors sont grandioses et le dynamisme des scènes d'action est bien rendu. On notera quelques paires de loches et tenues sexy, mais il fallait bien attirer le mâle en rut.
Quelques traits d'humour relatifs au caractère excessif de certains personnages, rien de bien envahissant et plutôt efficace. On notera aussi une touche mecha, avec des robots de combat et des vaisseaux ultra technologiques. 

En conclusion, je ne sais que penser de ce manhwa. Il pourrait être très intéressant comme s'essouffler rapidement, compte tenu du rythme du premier tome. A voir." 

Il existe un anime nommé de la même manière mais qui n'a rien à voir avec le présent titre. 

DDG, qui oublie de signer en 2012

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

Portrait de Hanoko

euh perso le numéro 1 sur la couverture m'a frappé en pleine poire d'évidence

Ninja Gaiden power :D

Portrait de dragon de givre

Pas moi, pourtant je l'ai eu en vrai, le tome.

Vous êtes ici