Toulouse Game Show 9ème édition - 28 et 29 novembre 2015

Hanoko - Mercredi 30 décembre 2015, à 23:25

Toulouse Game Show 9ème édition - 28 et 29 novembre 2015

Le samedi 28 novembre et dimanche 29 novembre dernier se tenait la neuvième édition du Toulouse Game Show (TGS) que j'ai pu découvrir. Cette année est la première année où ce salon se déroule dans le Parc des Expositions de Toulouse, un grand espace situé sur une île au coeur de la ville.
Je m'attendais à une convention conséquente, mais je n'imaginais pas tomber sur de tels kilomètres de file d'attente, cela promettait donc du lourd. C'est parti pour quatre halls de convention.

Le hall 1 se dédie entièrement au jeu vidéo: qu'il s'agisse des grosses productions de toute dernière génération, des jeux old school ou bien des jeux indépendants. Ce sont ainsi consoles, PC, bornes d'arcades à gogo et même un espace de repos sur lesquels les gamers pourront se lâcher. Petit stand insolite : des services de réparation de votre machine! Voilà qui est fort inspiré
De quoi créer donc un véritable univers dans lequel s'immerger pleinement.

Dans la même optique d'une zone pour les gamers, nous trouverons dans un autre hall une zone dédiée aux amoureux de jeux de plateaux, qui est assez conséquente.

Pour les autres halls, les stands et animations seront un peu plus hétérogènes. Nous y trouvons bon nombres de boutiques classiques des conventions du genre: boutiques de manga, de goodies et accessoires en tout genre, des artisans médiévaux, des maquettes Sci-Fi, des scènes et divers ateliers, des fanzinats, des associations de cosplayers...


D'impressionnants bustiers de créatures à faire dresser les cheveux sur la tête


Et en pratique ça donne ça !

Vraiment, il y en a pour tous les goûts dans cette convention qui traite plutôt de la pop culture dans un sens large plutôt que seulement l'univers du jeu. Je me demandais s'il s'agirait d'une convention similaire à Paris Game Week mais Toulouse Game Show se rapprocherait plus d'un Paris Manga & Sci-Fi Show (en beaucoup plus grand et avec un espace jeu vidéo plus développé). 

Je regrette un peu qu'à l'instar du hall jeu vidéo, les autres halls ne soient pas davantage classés en type d'activités. Tout paraît un peu fouillis et il m'est arrivé plusieurs fois de tomber sur petits stands coincés entre d'autres que je n'ai jamais pu retrouver par la suite. Tout mélanger amène effectivement plus de public à voir tout type de stands, mais au final, j'ai trouvé qu'on s'y perdait.
D'après mes amis toulousains, la convention qui a investi pour la première fois le parc des expositions de Toulouse classait tout avec plus de précision par le passé. J'imagine donc que cette édition de fin 2015 pouvait être transitionnelle pour la suite. 


Comme pour toute convention qui se respecte, on découvre de très belles maquettes exposées, tout comme des drôleries abracadabrantesques.

Niveau invités, il y a eu de nombreux youtubers, acteurs de séries TV, dessinateurs de comics, intervenants dans la communication liée aux jeux vidéo, comédiens de doublage. À cause des malheureux événements survenus en France en novembre, le seul invité japonais issu du monde du jeu vidéo, Kaname FUJIOKA (CAPCOM), a annulé sa venue.
Je m'attendais à un peu plus de présence en matière de développeurs de jeu vidéo à l'occasion de conférences par exemple (qu'ils soient européens, américains, asiatiques, etc.) mais à nouveau, j'imagine que le contexte difficile n'a rien dû arranger. Wait and see.


Pas de doute, les fans de Kaamelott étaient au rendez-vous pour Alexandre Astier; la file d'attente se poursuivait loin derrière!

Je vais en arriver à ce qui m'a le plus déçue pour ce Toulouse Game Show: toute une partie de son contenu peu ou pas du tout mis en avant. Cela passe par une chose très simple: le programme de la convention distribué dans le salon était très loin de permettre de se rendre compte de tout ce que l'on pouvait faire pendant les deux jours. Bon nombre de démonstrations y sont à peine évoquées voire pas mentionnées. L'exemple le plus flagrant est que tout le contenu lié à la culture japonaise se trouve cantonné à l'avant dernière double-page du programme, que je n'ai remarquée qu'à la fin de la convention en feuilletant de nouveau le livret pour écrire mes premières lignes d'article. D'autant que la mise en page de cette double-page donne l'impression qu'il s'agit d'une publicité, on risque fort de la rater.
J'étais d'ailleurs tombée par chance sur le concert de flûte japonaise dans la convention, que l'on retrouvait seulement cité au milieu d'un paragraphe de la dernière page du programme.
Idem pour la scène Astro Gaming, je regrette que le programme n'ait pas annoncé l'heure des tournois et des jeux vidéo concernés (si tournois il y avait mais j'imagine que oui!), auxquels il m'aurait bien plu d'assister.

Côté technique et logistique, c'était bien organisé dans l'ensemble.
Les allées sont plutôt grandes dans l'ensemble et plusieurs espaces dégagés à l'intérieur permettent de se poser ou ne pas être en permanence coincé dans la cohue, en particulier dans le hall 5. Mais l'énorme foule avait quand même tôt fait de tout occuper !

Heureusement, il était possible de sortir et rentrer à volonté, de nombreux points de réadmission avec vigiles surveillant les affaires entrant dans la convention étaient aménagés sur tous les halls, ce qui garantissait une bonne circulation.
Niveau sonore, comme dans beaucoup de conventions, c'est très bruyant. Rien de plus normal mais ce que je craignais était la sono du côté de la scène principale.


La scène principale en préparation le matin

Pour les concerts de groupes de musique, ça allait, en revanche pour d'autres prestations comme les cosplays ou la démonstration de flûte japonaise par exemple, il fallait vraiment tendre l'oreille. Mais globalement l'ambiance était bonne! 

Niveau cosplays, la variété était là. C'était un peu timide le samedi, mais le dimanche a été un tout autre jour. J'imagine que la plupart d'entre eux souhaitait profiter d'abord de la convention habillés en "civiles" avant de se parer de leur oeuvre ^^


La série qui a marqué la fin d'année 2015 n'a pas échappé aux cosplayers : One Punch Man


Et un peu de nostalgie avec d'autres cosplayers qui n'ont pas oublié les hits d'hier comme Chrno Crusade


Un groupe de Free Huggers qui a de quoi marquer les esprits!


Pour conclure, un coup de cœur personnel, je ne pensais pas un jour en croiser un cosplayer : Dorohedoro, la puissante Noi qui plus est! Elle-même d'ailleurs s'attendait à ce que personne ne la reconnaisse ^^'

Toulouse Game Show est une bonne convention dans l'ensemble, assez complète et bien faite. Pour l'heure, je dirais qu'elle n'a rien à envier aux autres. Cependant, si son contenu était mieux mis en valeur pour faire ressortir toute sa richesse, elle s'élèverait vraiment par rapport aux autres. Tous les ingrédients sont là pour faire exploser le potentiel, j'espère avoir l'occasion d'y retourner pour les éditions à venir. 

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici