dragon de givre - Dimanche 07 avril 2013, à 11:46

Les Yokai, ces monstres anciens

Les Yokai font partie intégrante des légendes et mythes japonais. Ayant d'abord perdu leur pouvoir sur les mentalités, ils reviennent au devant de la scène dès les années 50 et envahissent l'ensemble des supports culturels. On les retrouve évidemment dans les animes, les manga et les jeux vidéo. A travers cet article, je vais vous présenter quelques uns des Yokai les plus connus.

Les Yokai sont des êtres vivants ou phénomènes inanimés voire immatériels que l'on peut qualifier d'extraordinaire, sinistre, mystérieux ou étrange. Les Kanji composant le mot signifient "monstre", "sorcier", "étrange" et "démon". Parfois appelés Mononoké (Mononoke, Princesse Mononoke), on les appelle également Ayakashi, bien que ce terme soit surtout utilisé pour les Yokai marins. Les Yokai ont souvent des caractéristiques physiques animales, parfois humaines. Ils sont plus rarement immatériels ou inanimés. Leur origine remonterait au culte animiste des premiers habitants de l'archipel. On retrouve leur trace dès l'ère Heian (fin XIème, début XIIème) dans le Konjaku Monogatari Shu soit, littéralement, le Recueil d'histoires qui sont maintenant du passé. Les premières représentations datent de l'ère Muromachi, les plus connus étant les Hyakkai Zukan peints au XVIIIème siècle. Ces parchemins représentent Cent Yokai et ont été terminés en 1737. On retrouve parmi eux Mehitotsubô, Yuki-Onna, la femme-renarde ou encore Ouni

Parmi les Yokai les plus connus, citons Nurarihyon. Humanoïde, ce Yokai peut être considéré comme leur chef. Il commande Hyakkiyagyo, la procession nocturne des cent démons. Il s'introduit chez les gens le soir lorsque celles-ci sont occupées à préparer le repas, et s'installe comme s'il était chez lui. Par exemple, il fume le tabac et boit le thé des occupants de la demeure. ce Yokai n'est pas considéré comme dangereux. Un manga fait de lui son sujet principal : Nura, le seigneur des yokai.

Le Kitsune est un esprit renard très répandu dans le folklore japonais. Tirant ses origines de la Chine, le Kitsune peut être bienfaisant comme malfaisant. La femme-renarde des Hyakkai Zukan se nomme Yoko et a la faculté de se transformer en jeune et jolie femme pour séduire les hommes. Parmi ses apparitions dans les manga et les jeux vidéo, on retrouve le héros de Inu Yasha, l'héroïne de Yobi, le renard à cinq queues... Cette légende rejoint celle de Kyubi le renard à neuf queues, que l'on retrouve également dans le folklore chinois et coréen. Le héros de Naruto est par exemple possédé par Kyubi, et le Pokemon Feunard en est la digne représentation. 

Pour rester dans les animaux, parlons du Bakeneko, un monstre-chat ayant des pouvoirs surnaturels. Lorsque la queue de celui-ci se divise en deux, on parle alors de Nekomata. La légende veut que le Bakeneko soit un chat fantôme pouvant cracher des boules de feu et se transformer en humain. Il peut également réveiller les morts s'il s'approche d'un cadavre. A l'origine du mythe, le fait que les japonais du XVIIème siècle usaient des chats pour vaincre les rongeurs ennemis des vers à soie. Cependant, comme la vente des chats était interdite à l'époque , ces félins pullulèrent dans les rues, et les rumeurs se multiplièrent. Les chats dont la queue était trop longue étaient suspectés de devenir des Bakeneko. Cette peur proviendrait d'une légende d'un chat qui, ayant eu la queue qui a pris feu, a incendié malgré lui tout une cité. L'empereur a donc décrété que tous les chats devaient avoir la queue tranchée, afin d'éviter une récidive de l'incident. Ainsi est née la race féline actuelle du Bobtail japonais, qui est donc un chat sans queue. Les esprits-chats peuvent aussi être bienfaisants, n'en déplaisent aux fameux Maneki-neko, les chats-bonheur ! Les références concernant cet esprit animal sont nombreuses. Par exemple, dans une des historiettes de Sister, un chat maléfique s'en prend aux humains. Dans Mon voisin Totoro, le chat-bus est probablement un Bakeneko ou assimilé...

Le Tanuki est peut-être le plus célèbre des Yokai, si bien qu'il a donné son nom à l'animal dont il est inspiré (le chien viverrin). Les Tanuki peuvent changer de forme, utilisant parfois une feuille sur leur tête pour cela, et sont généralement représentés avec un chapeau de paille, une bouteille de saké, un gros ventre et des testicules proéminentes. Bienfaisants, ils portent chance et prospérité. Leur première mention date de 720, par Nihon Shoki, mais son image ne s'est développée que durant l'ère Edo. Il est à noter que le Tanuki peut se manger en soupe, et que sa peau était utilisée dans le traitement de l'or, d'où son symbolisme. Les Tanuki tapent sur le ventre à la manière d'un tambour, faisant Pompoko. Le célèbre film d'animation Pompoko les met à l'honneur, mais on les retrouve très souvent dans d'autres titres. Dans Shaman King, un des esprits d'une des héroïnes est un Tanuki, d'ailleurs accompagné d'un Kitsune. Dans le jeu vidéo Animal Crossing : Wild World, le propriétaire du magasin est un Tanuki. 

Mentionnons aussi Yuki-Onna, la femme des neiges. Elle est représentée sous la forme d'une belle jeune femme aux cheveux longs et à la peau diaphane. Elle porte souvent un kimono blanc mais est parfois nue. Elle se confond souvent avec un décor de neige. Yuki-Onna, malgré sa beauté, effraye à cause de ses yeux terrifiants. Elle est la personnification de l'hiver et plus particulièrement des tempêtes de neige. Jadis considérée comme cruelle car tuant les Hommes par le froid, elle est devenue plus neutre voire bienfaisante depuis le XVIIIème siècle. Mizore, de Rosario + Vampire, est une Yuki-Onna. Ce Yokai apparaît également dans le film de Takashi Miike The Great Yokai War ou dans celui de Masaki Kobayashi Kwaïdan, histoires fantastiques. Yuki-Onna est souvent confondue à tort avec Yama Uba. 

Yama Uba est un Yokai généralement malfaisant représenté sous la forme d'une vieille et hideuse femme aux cheveux blancs hirsutes. Elle porte souvent un kimono rouge en lambeaux et hante les forêts de montagne japonaises. Elle vivrait dans une hutte et aurait la capacité de se transformer, usant de ce stratagème pour attirer les promeneurs et les manger. Yama Uba, également nommée Yamamba ou Yamanba, possède une très grande bouche faisant la largeur de sa tête et aurait aussi une autre bouche sur le sommet du crâne. Elle peut faire se mouvoir ses cheveux et les changer en serpents. La légende est souvent utilisée pour effrayer les jeunes enfants afin qu'ils ne s'éloignent pas. Elle serait née durant la grande famine de l'ère Edo, période où de nombreux japonais allaient chasser dans les bois. Yama Uba a inspiré une mode vestimentaire maintenant désuète, le Yamanba. Les filles s'habillent de façon très colorée et courte, avec de multiples accessoires. Leurs cheveux sont teints en blanc, leur maquillage est très bronzé, leurs yeux et leur bouche sont parés de blanc. Elles portent souvent des lentilles de couleur vive. A la base pour faire peur en l'honneur de Yama Uba, cette mode a évolué vers quelque chose de plus fun, avec de tomber en désuétude. Le versant masculin de cette mode se nomme Center Guy, en référence à la rue Center Gai près de la station de Shibuya à Tokyo où ces jeunes gens traînent. 

Voici donc quelques Yokai présentés succinctement. Il en existe beaucoup d'autres, et je pourrai éventuellement compléter cet article par de nouvelles entrées monstrueuses. N'oubliez pas, les Yokai sont partout, et ils ne sont pas forcément vos amis ! 

Source : Wikipedia

Dragon de Givre, le 07/04/2013

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

cool !

jung

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.