dragon de givre - Lundi 05 mars 2012, à 19:51

Hina Matsuri

Le 3 mars dernier s'est déroulée, comme toutes les années, la fête des poupées, ou Hina Matsuri. Journée des petites filles, cette fête tire son origine d'une vieille tradition : Hina Nagashi. A l'époque, des poupées étaient mises sur des bateaux et laissées sur les rivières. Le but était d'éloigner les mauvais esprits. Cette tradition a été arrêtée car des pêcheurs récupéraient souvent les poupées en aval de la rivière… La Hina Matsuri est donc apparue en remplacement.
Vous avez sans doute déjà vu ces grandes estrades où plusieurs poupées richement vêtues sont exposées. Ces poupées, rangées dans leurs cartons le reste de l'année, sont fièrement installées sur ces estrades quelques jours avant le 3 mars. Elles représentent la cour impériale de l'ère Heian. Transmises de génération en génération, ces poupées sont très précieuses pour les familles.   

Au premier niveau, tout en haut des estrades, se trouve le couple impérial, avec l'empereur (Odairi-sama) à gauche, et l'impératrice (Ohime-sama) à droite. Le premier tient dans ses mains un bâton rituel, la seconde se pare d'un éventail.
Au second niveau, trois dames de cour (San-ninkanjo) attendent avec leur saké chaud.
Au troisième niveau, cinq musiciens divertissent la cour. Trois d'entre eux ont un tambour de différente taille (taiko, otsuzumi et kotsuzumi), un possède une flûte (yokobue) et le dernier chante (utaikata).
Le quatrième niveau recèle les deux ministres. L'un de droite (udiijin), l'autre de gauche (saidaijin). Le premier est jeune, l'autre vieux. Ils sont parfois armés d'arc et de flèches.
Au cinquième niveau sont postés trois protecteurs (samurai) ou trois servantes (shichô). Celles-ci sont, de gauche à droite, souriante, passive et en colère.
Les différents niveaux sont occupés par des objets de tous horizons, et certains niveaux sont uniquement consacrés aux accessoires. On retrouve également les emblématiques arbres fleuris : mandariniers et cerisiers, parfois remplacés par des pêchers.  

Lors de cette fête, sont dégustées des bières à base de riz, notamment de l'amazake, de la shirozake et de la tôkashu. Ces bières sont faibles en alcool. Côté solide, on mange des biscuits de riz (hishimochi et hina arare), et de la soupe aux coquillages (ushiojiru).
La légende raconte que, si l'on ne range pas les poupées le soir du 3 mars, la fille de la maison ne pourra se marier avant la prochaine fête.
Il est à noter que, même dans les maisons où il n'y a pas de fille, la Hina Matsuri est présente. On la fête également à Florence, en Italie. 

Retrouvez ces poupées dans Calling.  

Sources : wikipedia, clickjapan. 

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Commentaires

Portrait de Hanoko

Claire et concise, merci pour cette présentation

Ninja Gaiden power :D

~

Ligue Anti Divulgâchis!

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.