Fantastique ou fantasy ? Et le merveilleux et l’isekai dans tout ça ?

Hanoko - Lundi 23 décembre 2019, à 18:00

Fantastique ou fantasy ? Et le merveilleux et l’isekai dans tout ça ?

Il y a peu, je me suis penchée sur la question de différence entre fantastique, fantasy, heroic fantasy, merveilleux, etc. et ai lu un bon nombre d’articles à ce sujet. La distinction peut paraître simple au premier abord, cela se révèle toutefois pas si évident que ça en analysant un peu plus. Alors faisons le point !

Tout d’abord, les deux grandes familles.

Le fantastique

Le fantastique est un genre désignant des œuvres incluant des éléments magiques, surnaturels, mais qui ne sont pas communément acceptés dans l’univers développé de cette œuvre. Souvent, le fantastique s’associe au paranormal, c’est-à-dire un peu inquiétant (forcément puisque ces éléments magiques ne sont pas censés exister). Parmi quelques exemples représentatifs on peut citer le classique Frankenstein ou dans les horizons que nous traitons sur Shoshosein, Death Note, Habitant de l’infini, Tokyo ghoul, Bleach ou encore Card Captor Sakura, parmi tant d'autres.

 

Le merveilleux

Avant de parler de fantasy, intéressons-nous au merveilleux. À l’inverse donc du fantastique, nous avons le merveilleux, genre où tous les éléments surnaturels sont communément acceptés et ne nécessitent pas forcément d’explication. On peut opposer au merveilleux la science-fiction, dans laquelle les éléments au-delà du réel trouvent une explication scientifique (et se passent généralement dans le futur).

Très souvent, on associe au merveilleux seulement les légendes, contes et fables, mais si on suit les définitions qu’on peut trouver notamment sur Wikipedia, cela ne se limite pas à ce genre littéraire, mais c’est par les contes que le genre du merveilleux a été initié. Ainsi on peut citer One Piece, My Hero Academia, et dans un tout autre style Beastars (les animaux qui parlent).

 

La fantasy

Vient ensuite la Fantasy, terme apparu dans la littérature anglo-saxonne au XIXème siècle. La définition n’est pas formellement établie, elle peut varier selon les auteurs. Mais pour résumer, il s’agit d’un sous-genre du merveilleux, se passant dans un milieu moyenâgeux ou plus ancien, où la magie intervient de manière acceptée et repose sur des mythes et légendes. Certains considèrent que la fantasy est simplement la traduction en anglais du terme merveilleux.

Si on creuse plus loin, nous parlerons d’Heroic Fantasy et de High Fantasy. L’heroic fantasy fait intervenir un héros solitaire ou un très petit groupe de héros. L’exemple typique cité est Conan le Barbare mais pour coller à notre thématique, le plus parlant demeure Berserk où on suit Guts en héros solitaire (même si plus tard des compagnons se joignent à lui). Ensuite la High Fantasy raconte une histoire avec un groupe de héros voire plus, là nous pouvons citer les emblématiques Seigneurs des Anneaux ou alors pour la thématique sur nous concerne sur ShoShoSein les Chroniques de la guerre de Lodoss.

Nous avons donc :

  • Fantastique
   
  • Merveilleux >
fantasy > heroic fantasy
    high fantasy

Certains parlent aussi de Dark Fantasy, mais je ne trouve pas cette appellation pertinente, car il suffit de dire « fantasy » et « horreur », En général, à mes yeux ce terme sert juste à vouloir enjoliver, encenser quand on veut souligner la maturité d’une œuvre (un peu comme l’appellation roman graphique que je trouve pompeuse à souhait). Si on utilise ce terme, faudrait alors parler pour les autres œuvres de « Bright Fantasy » ? ^^'

Cependant, la complexité fait que les frontières entre le fantastique et merveilleux, ainsi que les sous-genres du merveilleux,  demeure parfois floues. Dans Basilisk, les personnages disposent de pouvoirs surnaturels, personne ne s’en étonne, cela se passe au moyen-âge, mais cela ne se repose sur des mythes, donc on va dire merveilleux. Dororo, même période à peu près, mais les créatures magiques reposent davantage sur du folklore japonais, donc plutôt fantasy, voire heroic fantasy. Mais à la réflexion, comme pour des œuvres telles Claymore, l’existence de ces créatures est-elle acceptée par les personnages ? Ne faudrait-il pas plutôt parler de médiéval fantastique plutôt que de fantasy ? Les débats sont ouverts !

Si vous vous emmêlez les pinceaux entre les différents types de fantasy, vous pouvez parler simplement de merveilleux, qui comprend ces genres ; même si le terme demeure moins branché, je milite pour le réhabiliter ^^. Mais comme nous avons pu le voir précédemment, même entre fantastique et merveilleux, il peut y avoir matière à interprétation. Certains mondes merveilleux sont souvent décrits comme au départ fantastiques, les éléments magiques anormaux finissent par y devenir communs.

 

L'isekai

Enfin, un laïus sur un genre plus particulier : l’Isekai. Ce terme est apparu au Japon et même si on pense que ce terme ne concerne que des œuvres japonaises, il mériterait qu’on l’étende, au même titre que le terme fantasy venant du Royaume-Unis s’est largement diffusé.

L’isekai désigne des histoires mettant en scène un héros qui se retrouve projeté dans un autre monde (autre dimension ou virtuel). Soit en réincarnation après sa mort, soit directement invoqué ou happé par un phénomène. Le héros est souvent le seul conscient qu’il appartenait à un autre monde. Rétroactivement, comme le souligne l’article Wikipedia, les plus connus des Isekai seraient Alice au pays des merveilles ou le Magicien d’Oz. Dans la culture d’Asie d’extrême Orient, le genre demeure très populaire : Inu Yasha, Digimon, .hack, Sword art Online...

L’isekai relève-t-il ainsi du fantastique, puisque le héros provient d’un monde où la magie n’existe pas, ou bien du merveilleux, puisqu’en général il arrive dans un monde où la magie fait partie intégrante ? Mais l’isekai peut aussi projeter son protagoniste dans un monde plutôt science-fictif. On a ainsi Tanya the evil combinant à la fois merveilleux, historique voire science-fiction…

 

 

J’avais étudié la question initialement pour être plus correcte et précise dans la rédaction des fiches du site. À l’heure actuelle, les fiches du site (à commencer par les miennes) ne suivent pas cette clarification des genres car je n’ai pas tout passé en revu pour corriger. Et comme nous avons pu le voir avec l’article, s’il n’est pas trop compliqué de déterminer entre fantastique et merveilleux, ça se corse quand nous entrons dans les sous-catégories de merveilleux, les multiples formes des fantasy. Et nous avons l’isekai qui est un peu des deux à la fois !

Si vous souhaitez approfondir le sujet, vous pouvez lire les articles wikipedia consacrés à ces genres, qui sont assez bien faits. Vous pouvez aussi lire cet article, détaillé et didactique (qui ne semble toutefois pas inclure la fantasy dans le merveilleux). Et enfin en discuter ici

Et pour ceux que ça agace de coller des étiquettes, on se fiche de quel type de fantasy appartiennent des œuvres de l’imaginaire, tant que ça nous fait rêver !

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici

 


Une suggestion à faire? Une erreur à nous signaler? Des questions à nous poser? Vous pouvez soit vous créer un compte et venir nous en parler sur le forum ou en commentaire du contenu concerné, soit remplir notre formulaire de contact.