Conférence sur l'anime Drifters à Japan Expo 2016

Conférence sur l'anime Drifters à Japan Expo 2016

Japan Expo s'est terminé dimanche 10 juillet après quatre jours de rencontres et d'animation entre fans de culture asiatique. Cette année, l'accent a été beaucoup mis sur la création musicale japonaise, avec de très nombreux concerts et groupes japonais invités, ainsi que sur la French Touch, c'est-à-dire les artistes français en lien avec le manga ou l'animation japonaise. Moins de conférences d'auteurs japonais, mais quelques-unes quand même, avec celle qui nous concerne ici: la présentation de l'anime Drifters - Battle in a Brand-new World War.
Une conférence en présence de trois acteurs majeurs de sa réalisation: le producteur Yasuyuki Ueda, l'auteur du manga original Kohta Hirano, ainsi que l'éditeur du manga, Yoshiyuki Fudetani. 

La conférence commença avec Yasuyuki Ueda qui nous a présenté l'univers Drifters. Il s'agit de l'adaptation animée du manga Drifters, la nouvelle oeuvre de Kohta Hirano, mangaka bien connu dans le monde entier déjà pour son manga Hellsing

De plus, il s'agit de la deuxième venue de Kohta Hirano en France (voir notre article à ce sujet

L'anime Drifters est à venir pour octobre 2016. Le producteur nous a introduit à la projection du premier épisode de la série, qui sera suivie de la conférence ainsi qu'une courte session questions-réponses. Il ne s'agissait pas d'une avant-première mondiale, car l'épisode avait déjà été projeté le mois dernier aux États-Unis. Toutefois, il nous a réservé le privilège de la projection pour la première fois de l'opening, chanté par Yasushi Ishii et réalisé entièrement par un animateur français! De plus, ce générique nous a permis de voir que le nom complet de l'anime est Drifters - Battle in Brand New World War.


Après la séance, la conférence débuta. Yasuyuki Ueda souligna le fait que l'épisode 1 montrait des personnages historiques qui font référence à des événements de l'histoire du Japon, ce qui peut égarer le public français. Toutefois, il voulut nous rassurer en dévoilant que des personnages européens feront leur apparition, tels que Jeanne d'Arc. Cette figure emblématique de l'histoire de France est très populaire au Japon, de nombreuses oeuvres la mettent en scène, il nous cita par exemple la série des Fate Saga dont l'un des personnages est inspiré de Jeanne d'Arc. 


De droite à gauche: la traductrice pour la conférence, Yoshiyuki Fudetani, Kohta Hirano et Yasuyuki Ueda

Kohta Hirano et son éditeur Yoshiyuki Fudetani (qui a notamment édité Trigun Maximum et Arpeggio) firent ensuite leur entrée. Ils nous ont confié que le veille à leur arrivée, la première chose qu'ils ont faite est d'aller voir la statue de Jeanne d'Arc . La culture européenne prend beaucoup d'importance dans l'oeuvre de Hirano, étant particulièrement influencé par Donjons et Dragons

Pour Drifters, les premiers personnages qu'il avait créés étaient Hannibal et Scipion, ces personnages étant des héros, ils ont nécessité beaucoup de réflexion pour les inclure dans l'histoire. Il en va de même pour le Roi Noir, le personnage représentant le mal absolu, qu'il a dû beaucoup travailler aussi.
On se tourna ensuite vers Yoshiyuki Fudetani qui travaille également pour le Comiket. De manière générale, il a constaté que les éditeurs japonais sont très loin de se rendre compte de l'ampleur du nombre de fans de manga en France. Il encouragea donc le public français à poster sur internet toujours plus de contenu, photo et cosplay pour faire comprendre aux éditeurs japonais du succès du manga en France.
On lui demanda ensuite dans Drifters quel était son personnage préféré. Pour le cas du précédent manga de Kohta Hirano, Hellsing, son personnage préféré était Alexander Anderson, qu'il avait particulièrement apprécié en relisant un chapitre du manga à son sujet suite à un exposition dédiée à ce manga qu'il avait organisée. En revanche pour Drifters, c'était plus difficile à déterminer car c'est l'échange entre tous les personnages issus de beaucoup de pays qui l'intéresse le plus. Il nous dévoila que malheureusement il n'y aurait pas Napoléon dans le casting de Drifters.
Drifters est prévu pour avoir la même longueur que Hellsing. Il pria les lecteurs impatients de s'armer justement de patience car c'est un univers très long à développer. 

La conférence se conclut avec quelques questions du public.
La première portait sur l'impact de Drifters, à savoir si l'auteur prévoyait que ce manga soit l'oeuvre de sa vie. Kohta Hirano nous apprit que les tomes de Drifters s'étaient déjà vendus deux fois plus que ceux de Hellsing au Japon, donc c'est bien parti pour!
La seconde se consacra à ses artistes de référence. Pour les japonais, il mentionna Katsushiro Otomo et Yasuhiro Nightow.

Parmi les étrangers, après un moment de réflexion il cita un auteur de comics dont je n'ai pas bien entendu le nom (la traductrice avait du mal à prononcer le nom), il s'agirait de Joe Madureira (à vérifier). 

 

Ainsi s'acheva la conférence. Yasuyuki Ueda reprit la parole pour nous indiquer que le dimanche seraient diffusés les épisodes 1 et 2. Le premier servait à présenter les personnages et le second à expliquer un peu l'univers.
À nouveau, Yoshiyuki Fudetani nous encouragea à continuer de nous amuser avec les manga et il demanda si certains d'entre nous s'étaient déjà rendus au Comiket (au Japon) et fut très heureux de voir quelques mains se lever.
Yasuyuki Ueda s'excusa de la courte durée de la conférence et nous donna rendez-vous pour les autres séances prévues (dédicaces, projections...).
Effectivement, une conférence écourtée par le temps de projection de l'épisode et finalement, nous n'avons pas appris grand-chose sur la production de l'anime lui-même, c'est un peu dommage. Mais ça permet au moins aux néophytes d'avoir eu une présentation plus globale de Drifters

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici