Akira Yamaoka en France

Akira Yamaoka en France

Les 25 et 26 novembre 2016 se sont déroulés dans deux villes françaises les concerts d'un grand ponte de la musique de jeux vidéo (entre autres), j'ai nommé Akira Yamaoka. L'équipe de ShoShoSein s'est rendu au premier des deux, à Paris. Le second s'est déroulé à Lyon à l'Épicerie Moderne. 

C'est donc au Gibus que le célèbre compositeur et musicien japonais a posé ses valises pour un concert placé sous le signe de la brume et de l'horreur, en l'honneur à la série de jeux à laquelle il a énormément contribué : Silent Hill.
Ouverture des portes à 19h30 pour un début de concert programmé à 20h, c'est après une fouille réglementaire que nous pouvons enfin nous entasser dans la petite salle de la boîte de nuit. L'ambiance y est bonne malgré les spots qui nous aveuglent à intervalles réguliers...
Après ses musiciens, Akira Yamaoka arrive sur scène sous les cris et les applaudissements. Suit la très jolie et talentueuse Mary Elizabeth McGlynn, elle qui a toujours été la voix des jeux Silent Hill.
Le concert commence réellement. Grand remerciement aux ingénieurs du son qui ont su tirer partie de l'acoustique de la salle afin de nous offrir une expérience exceptionnelle, au plein coeur d'une Silent Hill agressive et mystérieuse...  


Pardonnez la qualité médiocre de nos clichés photograhiques, la cohue rendait impossible un bon rendu

Après deux titres que nous n'avons pas reconnus (alors même que l'un de nous avait joué à tous les titres de la série...), les morceaux choisis par les fan sur Twitter s'enchaînent. Le public, comme hypnotisé, connaît les chansons par coeur, accompagne Mary et les musiciens dans la prestation... Bref, ce concert était un véritable enchantement malgré la promiscuité et la chaleur.
Parmi les musiciens, un batteur visiblement assez connu, un bassiste jouant également de la harpe (pour un Room of Angel orgasmique), un guitariste (en plus d'Akira). 

Un concert très rock, légèrement metal, qui en fin de compte aurait pu plaire à un très large public amateur de ces courants musicaux, fans de jeu vidéo ou pas. On n'y découvre pas tellement les ambiances sonores angoissantes d'un Silent Hill mais de beaux et intenses morceaux portés par de talentueux musiciens. Nous les remercions pour leurs performances et leur gentillesse avec le public. 

Parce que rendre hommage à un concert reste difficile à l'écrit, nous allons revenir rapidement sur la carrière d'Akira Yamaoka. Entre autres compositions pour Famicom et Megadrive, il est surtout connu pour son travail sur la série Silent Hill (Silent Hill ou encore Silent Hill 2) pour laquelle il a contribué jusqu'à l'épisode Shattered Memories. Nous tenons à souligner son travail incroyable sur l'ambiance de ces jeux, travail novateur dans le sens où il a véritablement insisté sur le glauque et le dérangeant.
Après l'interruption de sa collaboration avec Konami, il travaille sur d'autres jeux assez connus, comme Shadow of the Damned ou Lollipop Chainsaw. Il sort également en 2006 et 2012 deux albums personnels.
Terminons en soulignant la présence d'un stand de vente au sein de la salle de concert, proposant des produits dédicacés, des t-shirt et des albums. Les prix sont apparus très corrects.  

Longue vie à Akira Yamaoka

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici