Ki-oon Mag, magazine de prépublication de mangas inédits

Ki-oon Mag, magazine de prépublication de mangas inédits

La plupart des lecteurs de manga le savent. Au Japon, dans la grande majorité des cas, les mangas édités paraissent d’abord chapitre par chapitre dans des magazines de prépublication appartenant aux maisons d’édition. Si le succès est au rendez-vous ils se poursuivent et sont ensuite édités en volumes reliés. En France, il y a bien des magazines faisant l’équivalant en bande-dessinée, mais cela reste plus marginal. Et en ce qui concerne les mangas, c’est quasiment inexistant.
Quelques uns avaient toutefois tenté l’expérience, dont voici quelques exemples.
En 2004, Tonkam avait lancé son magazine de prépublication Magnolia, qui proposaient de découvrir des mangas (déjà parus au Japon) qui allaient ensuite sortir en volumes reliés chez le même éditeur. Toutefois le magazine de prépublication s’arrête au bout d’un an.
En 2006, ce sont aux éditions les Humanoïdes Associés qui se lancent dans l’aventure, avec pur fer de lance le Global manga, français en majorité mais venant aussi d’autres pays. Une initiative qui a été assez prolifique qui a duré trois ans avant la fin de la collection. 

Douze ans ces deux essais, ce sont les éditions Ki-oon qui édite son tout premier magazine de prépublication:

le Ki-oon Mag

La sauce sera un peu différente de deux suscités. Ki-oon Mag proposera bien de la prépublication, mais majoritairement de mangas japonais. En effet, ce n’est pas la première fois que Ki-oon sollicite des auteurs japonais pour publier des mangas en France inédits au Japon. Ils l’ont déjà par le passé avec par exemple Roji! et Ash & Eli. C’était toutefois de manière ponctuelle. En 2014, Ki-oon lance un nouveau projet d’édition: une section manga français, appuyé par un concours annuel visant à élire un participant destiné à être édité. C’était le Tremplin Manga Ki-oon.
En 2018, l’éditeur franchit donc une nouvelle étape pour mettre en avant la publication de mangas inédits avec ce magazine. Seront prépubliés tous les mangas japonais édités pour la première fois par Ki-oon, ainsi que les quelques mangas français du catalogue. 

Ainsi le premier numéro composé de 240 pages permettra de découvrir le premier chapitre de:
-Noise de Tetsuya Tsutsui
-Beyond the Clouds de Nicke
-Lost Children de Tomomi Sumiyama
-Sous un ciel nouveau de Kei Fujii et Cocoro Hirai
-Momo et le messager du Soleil de Marie Sasano 

Cela donc en prévision de leur parution plus tard en volumes reliés. Chaque chapitre est accompagné d’un dossier présentant les auteurs, leur parcours, leurs influences, leur manière de travailler, etc. De quoi donc satisfaire les fans et curieux qui voudraient en savoir plus sur la création de leurs mangas!
On se demande également si des auteurs encore plus célèbres passeront par le Ki-oon Mag. Qui sait si un jour, le shonen phare du moment n’aura pas vu le jour par le biais de ce magazine?  

Les deux mangas français édités par Ki-oon ayant déjà commencé leur parution en volumes papier, le magazine proposera pour commencer :
-un court chapitre exclusif de Outlaw Players
-le chapitre pilote de Green Mechanic qui a remporté le premier concours Tremplin Manga. 

Pas mal donc de contenus nouveaux qui apportent une vraie valeur ajoutée à ce magazine. Peut-être seront-ils toutefois inclus en bonus des volumes reliés à venir de ces séries.
Il serait aussi intéressant d’inclure par la suite un dossier retraçant l’historique des collaborations franco-japonaises de Ki-oon, afin de connaître comment ils s’y sont pris pour réaliser ce petit exploit (on sait que les japonais ne sont pas encore extrêmement ouverts sur l’étranger, même si ça tend à changer ^^) 

La question qu’on se pose aussi à l’heure actuelle est si le magazine a-t-il pour vocation comme au Japon de publier intégralement les mangas préalablement? Ou bien va-t-il simplement permettre de découvrir les premiers chapitres avant de laisser la place totale à la parution en tomes de mangas? Autre point: Ki-oon va-t-il aussi lancer des sondages de popularité afin de déterminer si un manga se poursuivra dans la longueur et s’il dépassera ou non le stade de prépublication?
Il semble que ce ne soit pas tout à fait l’objectif. En effet, manifestement le magazine sera annuel, aucun mois n’est indiqué sur la couverture, seulement l’année. Donc la démarche consiste finalement plus à offrir un catalogue amélioré, garnis de dossiers spéciaux, comme Magnolia qu’à un magazine de prépublication à la japonaise. 

Autre particularité non négligeable, le magazine sera (pour l’instant?) distribué gratuitement en librairies! Une très belle initiative pour promouvoir ces nouvelles oeuvres sans que les lecteurs aient à débourser quoi que ce soit. On sait que Ki-oon ne lésine pas en matière de promotion. Si je ne me trompe pas, c’était des mangas édités par Ki-oon pour lesquels j’ai vu pour la première fois des grandes affiches en quai de gare ;). Avec ce magazine, voici donc un support de communication qui va nous changer des petits livrets distribués dans les librairies et conventions pour tester de nouveaux mangas.  

Rendez-vous au deuxième numéro pour voir l’évolution!

Vous êtes ici