Yamishibai: Japanese Ghost Stories

Yamishibai: Japanese Ghost Stories

Titre original: 
Yamishibai: Japanese Ghost Stories
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Horreur, fantastique, mystère, psychologique
Date de sortie originale: 
2013 (le 14 juillet) pour la saison 1, 2014 (le 6 juillet) pour la saison 2
Date de sortie en France: 
2014
Nombre d'épisodes: 
13 + 13 (saison 2)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
4 (saison 1) + 13 (de la saison 2)
Durée: 
5 minutes par épisode
Support: 
TV, streaming
Prix: 
gratuit en streaming

Opening/Ending

Opening par nico

Ending: "Kaifu Emaki" par AVTechNO! et Teniwowa

Des génériques réalisés par des compositeurs de Vocaloid, voilà qui est plutôt surprenant d'allier le style traditionnel de l'anime au style synthétisé et technologique des Vocaloid. Cependant, la bizarrerie de la voix artificielle de Miku Hatsune se marrie étrangement bien avec l'ambiance de l'anime.

Avis

Parmi la grande quantité d'anime qui sort à chaque saison, il existe quelques productions atypique qui voient le jour. Yami Shibai est l'une d'elle et pour sûr elle sort de l'ordinaire.
Tout d'abord, c'est évidemment le style graphique qui nous interpelle. Inspiré du Kamishibai, sorte de théâtre ambulant traditionnel japonais où un conteur narre une histoire en faisant défiler des images. L'anime fait parfaitement ressortir cet aspect en retransmettant l'idée de personnages découpés dans des feuilles de papier qui s'animent comme des pantins bidimensionnels. Le character design est semi-réaliste et les couleurs ont une texture pastel. On remarque également un bruit dans l'image qui nous donne l'impression que les épisodes proviennent d'une bobine de cinéma.
C'est un style particulier, mais je trouve la chose très réussie car cela donne un aspect vraiment unique aux contes horrifiques narrés. Chaque épisode raconte une histoire d'horreur indépendante. Les unes se veulent de purs moments de frisson, d'autres sont plus curieuses et intrigantes, certaines comportement même une sorte de critique des moeurs de la société japonaise. La série s'annonçait vraiment excellente mais j'ai été un peu déçue. À part deux ou trois épisodes qui sortent vraiment du lot, le reste ressemble plus à des histoires d'horreur classiques. J'avais beaucoup aimé le premier épisode qui était vraiment super mystérieux même sur la si courte durée de cinq minutes. Mais ça se tasse sur la suite. Les épisodes sont globalement construits tous sur le même schéma narratif, ce qui fait que l'on n'est pas tellement surpris par les créatures morbides intervenant brutalement. C'est dommage. 

Yami Shibaidemeure sans conteste une série atypique au style unique. Les épisodes ne sont pas aussi percutants qu'espéré malheureusement, mais la série vaut tout de même le coup d'oeil pour tout amateur d'animation expérimentale. 

Hanoko, un épisode vu, le 21/08/2013 puis tout de vu au 22/11/2013

 

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

 

Vous êtes ici