Yami to boushi to Hon no tabibito

Yami to boushi to Hon no tabibito

Titre original: 
Yami to boushi to Hon no tabibito
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Magie, aventure, fantastique, ecchi
Date de sortie originale: 
2003
Date de sortie en France: 
non licencié
Nombre d'épisodes: 
12
Nombre d'épisodes sortis en France: 
0
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, fansub

Avis

"Plus qu'un voyage à travers diverses dimensions, cet anime est une expédition qui transcende les époques et les civilisations. Ainsi aux côtés d'Hazuki et de Lilith, on voyagera dans une tribu d'indigènes, une Europe médiévale, chez des lycéennes d'aujourd'hui, un vaisseau spatial, sans oublier le Japon féodal et j'en passe. La première scène dans le train russe est de loin la plus réussie. Le début de la série était ainsi excellent et très encourageant pour la suite. Elle m'a cependant déçue, même si elle reste bonne, on ne trouvait pas la flamme que possédaient les deux premiers épisodes. En cela, je trouve dommage que l'on passe d'un monde à l'autre car revoir le personnage de Youka aurait été très plaisant. Le reste de la série est pas mal mais pas passionnant. Néanmoins, on découvre que deux histoires se déroulent en parallèles: celle d'Hazuki qui demeure la principale, et celle de Garganchua, souhaitant tout deux retrouve Eve, les deux histoires se rejoignant. Ces deux protagonistes sont très attachants. Hazuki, une fille largement plus douée au sabre qu'à la discussion qui, par ses réactions, casse complètement Lilith qui l'accompagne. Garganchua, un homme un peu fêlé sur les bords qui souligne son éloquence avec de la danse classique, j'avoue qu'il ma bien fait rire =) .
Deux personnages attachants, au service de l'intérêt de l'anime. Le fait qu'Hazuki soit lesbienne ne trahit en rien son personnage. Mention spéciale à son combat dans le passage avec les ninja où on la voit combattre un peu plus. Les combats sont courts mais beaux. Quant à Gargachua, ses trois acolytes font un peu taches et sont lourds, nous nous en serions très bien passés.
Ainsi, il n'y a pas de méchants à proprement parler dans l'histoire, mais cela ne l'empêche en rien d'être captivante. Le suivi est d'autant plus agréable car la réalisation de l'anime est sans reproche. Peut-être que le charac design donne une impression bizarre au premier abord mais la sensation s'évanouit très vite pour laisser place à la considération de tout le reste qui est magnifique. Coloré, fluide, vivant, bref, rien à demander de plus.
Pour parler un peu du côté ecchi que possède l'anime évidemment, les filles ont, en générale des formes généreuses, notamment Lilith vêtue de sa robe très moulante et courte, on retiendra quelques poses comme celle-ci : 

 

 

C'est sûr que l'on voit un peu ce genre de chose, sinon l'anime ne serait pas ecchi. Cependant, ça ne va pas plus loin et cette mise en avant des corps est loin d'être au premier plan de l'anime. Donc pas de soucis de ce côté, de quoi se rincer un peu l'oeil sans être saturé non plus (entendez bien que je ne parle seulement en mon nom, je passe pas mon temps à mater les filles manga hein

Malgré tous ces points positifs, il manque à l'anime la petite flamme que possèdent les meilleurs animes qui font qu'ils sont passionnants à suivre. Ainsi Yami To Boushi To Hon No Tabibito à défaut de ne pas se faire un place parmi l'excellence, devra se contenter de la catégorie des très bons animes." 

Hanoko, tous les épisodes vus, le 29/09/06

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici