Tono to Issho

Titre original: 
Tono to Issho
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Historique, humour, parodique
Date de sortie originale: 
2010 (OAV et saison 1 Tono to Issho - Ippunkan Gekijou), 2011 (saison 2 Tono to Issho - Gantai no Yabou)
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
12 (saison 1 Tono to Issho : Ippunkan Gekijou) + 12 (saison 2 Tono to Issho: Gantai no Yabou) + 1 OAV
Durée: 
2 minutes par épisode pour la saison 1, 4 minutes pour la saison 2 et 37 minutes pour l'OAV
Support: 
TV, DVD

Opening/Ending

L'opening de l'OAV est l'ending de la série, chanté par le personnage de Date Masamune (doublé par Tatsuhisa SUZUKI).

Date Masamune en train de chanter une chanson un peu bidon et les autres personnages de la série en public. Selon les épisodes de la série, nous avons un morceau différent du générique. C'est pas désagréable à écouter et tellement absurde à regarder X)

 

Pour la série, il n'y a pas vraiment d'opening. On a juste des introductions du personnage principal de chaque épisode qui sont toutes dans le même style: la présentation historique du personnage en une ou deux phrases, illustrée par une estampe de japonaise représenrant la figure historique qui sera mise en scène ensuite. Ça constraste parfaitement avec ce qui se passera pendant l'épisode ^^

La seconde saison a son propre ending chanté par Tatsuhisa Suzuki:

Le doubleur de Masamune chante à nouveau avec en couplet le nom des personnages de la série façon Pokérap de Pokemon X)

Avis

Après le manga Tono to Issho, voici venir son adaptation animée! On y retrouve les éléments clefs qui constituaient le manga: les grands seigneurs de l'époque Sengoku qui délirent totalement sur des broutilles et font tourner en bourriques leurs vassaux et sujets. L'anime est très drôle tout comme le manga, les blagues sont souvent de pures déconnades aussi improbables que saugrenues, mais parfois l'humour passe aussi par des jeux de mots et clins d'oeil que l'on ne peut saisir que si l'on connaît un minimum la culture japonaise, traitant directement de personnalités qui ont marqué l'histoire du Japon. L'anime peut dont être un peu difficile à suivre parfois mais ces moments un tantinet érudits restent minoritaires. Bon comme dans beaucoup de séries humoristiques, le niveau est inégal, certains épisodes m'ont laissée totalement de marbre. Cependant, on se marre bien la plupart du temps donc ça roule !
Petite précision quant à la structure de la série : la première saison de l'anime reprend les gags de l'OAV à l'identique (sauf l'épisode 11 et 12 qui ont été rajoutés par la suite). Je vous conseille donc de regarder plutôt l'OAV qui propose plus de sketch que la première saison ainsi que l'épisode 11 et 12 de la première saison. Cela dit, la série tellement drôle que ça vaudrait le coup de se la refaire en regardant l'OAV et la saison 1 ! La deuxième saison est dans la veine de la première, à ne pas rater si vous avez aimé la sauce !
Graphiquement, le character design est bien farfelu et soigné, à l'instar du manga mais dans l'animation a quand même un aspect très bas de gamme voire d'une vidéo amateur. L'effet cheap est probablement voulu, pour participer à l'humour du truc, mais c'est dommage qu'on n'ait pas la finesse du manga. En revanche, la saison 2 de l'anime remonte le niveau pour se hisser parmi les animes normaux. On perd cette particularité mais ceux que ça avait rebutés auparavant auront leur compte.  

De bons petits éclats de rire pendant cette série unique qui change les idées! Ça se finit très vite, un peu trop peut-être mais pour continuer le plaisir, rendez-vous dans le manga original Tono to Issho, bien fourni avec bien d'autres personnages ! Et une chose est sûre, avec cet anime vous saurez à jamais comment dire en japonais cache-œil! 

Hanoko, deux épisodes vus, le 29/11/2013 puis tout de vu

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici