Tokyo Demon Campus

Titre original: 
Tokyo Majin Gakuen Kenpuchou
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Horreur, action, fantastique
Date de sortie originale: 
2007 (janvier)
Date de sortie en France: 
2008
Nombre d'épisodes: 
14 + 12 (deux saisons)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
26
Durée: 
25 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD
Prix: 
49,95€€ par coffret - 59,95€ l'intégrale

Avis

"Un premier épisode explosif, nous sommes directement plongés, In medias res comme dirait un littéraire. Derechef l'action nous engloutit dans l'anime où rien ne traîne, c'est vraiment palpitant! On en ressort essoufflé mais on a hâte de connaitre la suite. Avec le deuxième épisode, la fureur du premier épisode retombe et dans un genre plus classique avec l'arrivée de Tatsuma Hiyuu dans le lycée et le déclenchement du chaos à Tokyo. Ensuite on a pas mal de pseudo-études de la psychologie profonde des personnages. Les épisode restent ponctués de combats mais le scenario devient un peu lourd. L'anime se prend peut-être trop au sérieux.
J'adore aussi le côté mort-vivant. Je trouve que les cadavres sont gorement bien faits, moi ça me fait kiffer . Le seul truc, c'est qu'il n'y a pas d'effusion de sang (ou presque pas), comme quoi pas besoin d'explosions sanguinolentes pour faire un anime gore et réussi. Enfin, je m'attarde sur le côté dégueulasse mais c'est tout l'anime qui est fichtrement bien foutu. Ça m'a fait pensé à Samurai Champloo, dans le style des combats et des personnages. Après une toute petite recherche, j'ai vu que le character designer qui est aussi directeur de l'animation de Tokyo Majin Gakuen Kenpucho a travaillé sur Samurai Champloo. Je ne sais pas si les deux sont liés du coup mais ça ne m'étonnerait pas.
Bref, tant que qualités dans l'anime qui font qu'un minimum de scenario peut faire de cette série quelque chose de vraiment excellent. D'autant que les protagonistes tout comme les antagonistes ont la classe. J'adore Kodunu, il a beaucoup de charisme et un style qui claque. Malheureusement, la seconde partie de l'anime (à partir de l'épisode 15) voit ce personnage disparaitre pour d'autres qui sont nettement moins réussis. Ça devient tout de suite moins passionnant. Cependant, c'est une bonne chose que la série se concentre davantage sur des personnages comme Daigo. Misato était vraiment relou comme gonzesse. Et Sakurai est décevante, je croyais qu'elle serait bien plus dynamique qu'elle ne l'est. Bref, si l'anime laisse tomber les personnages féminins, ça ne me dérangerait pas vu que les mecs sont bien plus cool.
Après tout ça, on est peu déçu que l'anime soit timide au niveau scenario. Même si elle reste mystérieuse et envoûtante, l'histoire peut se résumer à un simple antagonisme, un peu manichéen. On aurait voulu que les choses dépassent ce stade. 

Tokyo Majin Gakuen Kenpuchou aurait pu vraiment être bien meilleur, il demeura au niveau des bons animes d'action mais qui ne vont pas plus loin. Enfin ça reste une série à découvrir qui vaut le détour!" 

Hanoko, le 22/02/07, puis une quinzaine d'épisodes vus au fur et à mesure.

À noter qu'il existe aussi des adaptations en manga de Tokyo Majin Gakuen Kenpuchou

Cette série vous a plu? Vous pouvez aussi aller voir Tokko, Afro samurai ou même Hellsing.

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici