Tôken Ranbu: Hanamaru

Tôken Ranbu: Hanamaru

Titre original: 
Touken Ranbu: Hanamaru
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Fantastique, action, humour
Date de sortie originale: 
2016 (le 2 octobre)
Date de sortie en France: 
2016 (le 15 octobre)
Nombre d'épisodes: 
12 + saison 2 à venir
Nombre d'épisodes sortis en France: 
12
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, streaming, Blu-ray, DVD
Prix: 
Abonnement TV

Opening/Ending

Ending: "Hanamaru◎Biyori!" par Mitsuhiro Ichiki et Toshiki Masuda

Avis

Ça faisait plusieurs mois que je voyais circuler diverses images, photo de cosplay et autres fanarts à propos d'un certain «Touken Ranbu», sans avoir la moindre idée de quoi il s'agit, à part que c'est un jeu vidéo. Cette saga semble avoir un succès retentissant à travers le Japon et semble se faire une place sur la toile à plus grande échelle. La sortie de cet anime est donc l'occasion de découvrir un peu cet univers obscur pour moi.  

Il arrive souvent que des histoires parlent d'esprits qui habitent un objet ou que cet objet possède son propre esprit capable de devenir visibles en certaines circonstances. Mais une histoire où tous les héros sont carrément des personnifications de sabres japonais, ça c'est moins commun! Cependant, cette originalité n'est pas le côté intéressant de l'anime à mes yeux pour le moment. Ça me fait un peu penser à Hetalia - Axis Powers, où il s'agissait de pays représentés par des personnages humains. En plus il sera aussi question d'événements historiques ici. Mais pour le moment, le fait que les personnages soient l'incarnation d'armes célèbres n'apporte pas encore grand-chose dans leur psychologie. Nous verrons pas la suite de réel impact de la chose.
Ce qui promettait plus de potentiel est la trame principale, la lutte de ce groupe d'incarnation contre une faction mystérieuse de d'êtres altérant de l'Histoire. L'idée est plutôt intéressante pour ses intrigues multiples et non pas seulement une affaire avec des allers-retours dans le temps qui ne concerne rien d'autres. Ici ce sera l'occasion de visiter plusieurs périodes de l'histoire du Japon et pourquoi pas apporter un regard critique dessus. En effet, les héros doivent empêcher qu'on modifie le passé. Dès le premier épisode, l'un des personnages a cependant émis l'idée de sauver l'une des figures historiques d'un sort tragique. J'étais curieuse de voir si cet anime osera parler de la seconde guerre mondiale par exemple et des de modifier certaines chose pas jolies jolies que le Japon avait commises à l'époque.
Un concept donc qui a de quoi séduire. Cependant, la forme laisse beaucoup plus place au doute. Non pas en termes de qualité, car le premier épisode est très bien réalisé, mais en termes de style et d'ambiance. L'humeur est à la légèreté, l'humour, le fan service (le casting est composé d'un gros pack de bishonen, yen a pour tous les goûts d'otaku japonaise, du shotacon à l'ikemen en passant par de l'androgyne en puissance, les jap ont vraiment un drôle de rapport à la virilité). On n'a guère le sentiment que l'on va regarder un anime avec des problématiques profonde voire polémiques. Je me demandais si Touken Ranbu allait nous la jouer à la Puella Magi Madoka Magica, c'est-à-dire un premier aspect gamin cachant de la dureté. Mais non, on a juste affaire à une bande des gars sympa et innocents, limite bisounours, alors que mince, ce sont les incarnations d'objets meurtriers qui ont dû en faire des victimes! Et pas que des pourritures! Y aura-t-il une remise en question des personnages? Vont-ils rester candides ou se rendre compte de leur nature? Je n'en ai pas l'impression, puisque 95% de la durée des épisodes se consacre à raconter le quotidien de tout ce monde dans leur bercail, où s'enchaînent les futilités. 

Tôken Ranbu - Hanamaru soulevait de nombreuses questions et s'engageait sur une pente glissante à mes yeux. Mais après cinq épisodes, c'est tellement ennuyeux et insignifiant que j'abandonne l'affaire. 

Hanoko, un épisode vu le 15/10/2016 puis cinq de vus jusqu'à fin décembre 2017

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici