Sengoku Musô

Titre original: 
Sengoku Musou
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Historique, action
Date de sortie originale: 
2014 (le 21 mars) pour l'épisode pilote, 2015 (le 11 janvier) pour la série
Date de sortie en France: 
2015 (le 11 janvier)
Nombre d'épisodes: 
1 épisode pilote + 12
Nombre d'épisodes sortis en France: 
1 épisode pilote + 12
Durée: 
50 minutes pour l'épisode pilote) et 25 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, streaming
Prix: 
Gratuit en streaming

Opening/Ending

Opening 1 (épisode spécial): "Reverb" par Kuroyume

Opening 2 (série) "Ikusa" par Wagakki Band

Ending (série): "Nadeshiko Sakura" par Wagakki Band

Avis

Depuis les années que cette série de jeux vidéo des Samurai Warriors existe, il était à prévoir qu'une adaptation animée verrait le jour. Cette série se focalise sur l'histoire du clan Sanada et de leurs deux dirigeants les frères Yukimura et Nobuyuki. Ancien vassal du clan Takeda vaincu, le clan Sanada tente de se faire une place dans ce Japon chaotique en guerre. Je n'ai pas énormément de souvenirs du jeu auquel j'avais joué il y a une dizaine d'années mais j'ai trouvé l'épisode pilote très correct. On a droit à un bon scénario partageant plutôt équitablement la vedette entre les deux frères. Ils vont chacun d'une manière différente traiter les problèmes territoriaux, militaires et éthiques auxquels leur clan doit faire face. L'épisode tend vers un certain réalisme qui les pas pour me déplaire, tout en gardant un peu de fantaisie dans les combats. L'histoire évolue vite et bien, bien qu'il soit dommage qu'on n'ait pas le temps de vraiment s'attacher aux personnages, ils bénéficient tous d'une bonne présentation qui permet de voir au moins un bon potentiel. J'ai beaucoup apprécié l'effort apporté à la narration des manoeuvres militaires qui rendent la chose intéressante.
La réalisation est elle aussi de bonne facture. L'image manque peut-être un peu de richesse mais le niveau reste bon, les combats sont joliment chorégraphiés sans tomber dans des excès de mise en scène. 

Bref sur cette bonne base de l'épisode pilote, je me lance dans la série qui lui fait suite. Je ne vous cacherai pas une certaine déception car le niveau est bien en deçà de l'épisode pilote. La série semble beaucoup exubérante avec des personnages capables de briser des murs faire des bonds de dix mètres de haut et marcher, ce qui résulte donc par des combats plus bourrins et moins travaillés. On perd un peu cet aspect intéressant de la tactique de guerre pour laisser place à un scenario primitif et peu crédible. Cet anime semble s'engager sur une voie où il ne pourra pas battre son rival en la matière Sengoku Basara - Samurai Kings, connu pour être totalement déjanté et hilarant. D'autant plus que chaque épisode comporte à leur fini une auto-parodie avec les personnages transposés dans un lycée contemporrain; là c'est ni plus ni moins du plagiat de Gakuen Basara.
Il aurait été plus judicieux pour Sengoku Musou de continuer le mouvement amorcé par l'épisode pilote et d'investir le terrain de l'époque Sengoku dans un pan plus réaliste et peut-être plus véridique historiquement, sans pour autant que cela condamne l'inclusion d'humour et de fun de temps à autres. Tout au long de la série, on ressent une volonté de ne pas rendre manichéenne l'histoire, ce qui est un point positif mais ne suffit pas. Le gros problème de cet anime est que les persnnages sont trop insipides, voire illogiques pour certains même (quelques uns qui retournent leur veste trop facielemnt, d'autres qui viennent se battre sans trop de raison apparente, etc.). On n'arrive pas à accrocher une seconde et à se sentir concerné.
Même visuellement la série est beaucoup moins fine dans le dessin des personnages que l'épisode pilote. L'animation est plus que sommaire et ça manque de détail de manière générale, même si l'on remarquera un minimum de travail pendant les combats d'armées. 

Un épisode pilote tout à fait convenable pour une série presque médiocre. Cet anime Sengoku Musou confirme mon sentiment initial qu'il aurait été plus intéressant de faire un anime sur les Dynasty Warriors, jeu vidéo du même genre que Sengoku Musou créés par les même développeur mais se passant en Chine. 

Hanoko, épisode pilote et 1er de la série vus courant janvier 2015 puis tout de vu au 14/07/2015

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici