Sankarea

Sankarea

Titre original: 
Sankarea
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Fantastique, ecchi, romance, zombie
Date de sortie originale: 
2012
Date de sortie en France: 
pas de licence
Nombre d'épisodes: 
12 (terminé)
Durée: 
30 minutes par épisode
Support: 
TV

Avis

"Sankarea est, en France, un manga qui semble avoir un certain succès. Charmée par la promesse de zombies, je me suis lancée dans le pendant animé sans rien connaître de l'histoire originelle. Je suis, du coup, un peu décontenancée.
Notre héros est un lycéen qui adore les zombies. Quand son chat meurt, il cherche à le ressusciter grâce à un bouquin qu'il trouve par hasard. Dans son entreprise, une jeune demoiselle va l'aider : il s'agit de Rea Sanka, une très belle lycéenne à la vie compliquée qui ne rêve que de mourir. Quand Chihiro parvient à transformer son chat en zombie, c'est la joie ! Sauf que Rea meurt également et ressuscite à son tour. Chihiro se retrouve donc avec son fantasme sur les bras, d'autant qu'un zombie n'est pas si simple à gérer que cela.
Le pitch aurait pu être très intéressant s'il avait été tourné sur l'humour et les situations rocambolesques que peut entraîner un zombie dans le quotidien d'un lycéen. Seulement l'anime se veut ecchi au possible, et les évènements restent tournés vers un fan service d'un nouveau genre : la zombiphilie (si je puis dire). C'est comme la nécrophilie, sauf que notre héroïne bouge quand même un petit peu son corps d'albâtre. D'ailleurs, la mort lui apportera l'absence de pudeur et une furieuse tendance à sauter sur tout ce qui bouge, non pas pour les manger (c'est un zombie après tout), mais pour les lécher ou les déshabiller. Après, je n'ai vu que cinq épisodes et le pilote, donc je ne sais pas si cet aspect va évoluer. Toujours est-il que pour le moment, ça reste un anime ecchi où peu de choses se passe à part des situations embarrassantes.
ça commençait plutôt bien car les personnages sont assez attachants. Rea est une pauvre gamine qu'on idolâtre au lycée car elle est riche et belle, mais elle cache un secret sacrément lourd, en rapport avec sa famille. Chihiro est un gars rigolo à suivre, il contrebalance bien la tristesse de Rea. J'adore les personnages secondaires, comme le grand-père dément de Chihiro ou sa jeune soeur blasée mais attendrissante. Le chat zombie est aussi pas mal dans son genre. Bref, plein de personnages sympa au casting qui rajoutent un peu d'humour au tout, sans toutefois relever l'intérêt de l'anime.
Visuellement, c'est tout de même assez chouette. Pas mal de plans détaillés, surtout sur les décors. Les personnages sont bien faits, bien animés. Petit effort sur les effets de lumière et de couleur, un poil de censure pour les moments trash. Rien à rajouter sur ce point.
Musicalement, les génériques sont tantôt pop-rock, tantôt balade, c'est agréable sans qu'on cherche à les réécouter plusieurs fois. Au sein des épisodes, les thèmes sont bien choisis.  

Bref, il s'agit là d'un anime ecchi un peu décevant, surtout si on voulait voir autre chose que des petites culottes et des morts-vivants lubriques." 

DDG, le 07/01/2016, cinq épisodes + pilote vus

Des zombies dans Reiko the zombie shop ou encore Kaibutsu Oujo.

Wallpapers

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici