Samurai Pizza Cats

Samurai Pizza Cats

Titre original: 
Kyatto Ninden Teyande
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Humour, action, parodie
Date de sortie originale: 
1990
Date de sortie en France: 
1991
Nombre d'épisodes: 
54 (terminé)
Nombre d'épisodes sortis en France: 
52 (terminé)
Durée: 
25 minutes chaque
Support: 
TV, DVD

Opening/Ending

Opening : Otto Dokkoi Nihon Bare - Rena Yazawa

Ending : To Be Yourself - Rena Yazawa

"Je ne connais pas les génériques japonais, mais ceux en français sont mythiques bien qu'assez pourris."

Avis

"Ma génération ne peut pas ignorer l'existence de cet énorme anime qui a bercé notre jeunesse. Après avoir revu quelques minutes de SPC, je viens vous en parler sur le site.
Je me rappelle qu'à l'époque de sa diffusion française, j'adorais cet anime et ne l'aurais manqué pour rien au monde. Pourtant, en en revoyant quelques morceaux, je me suis demandée pourquoi j'aimais tant cela. Sans doute l'âge joue-t-il énormément dans nos goûts.
SPC est un anime délirant parodiant les animes de sentai, de mecha et autres histoires d'action grandiloquentes. L'humour est enfantin et too much. Cela ne peut plaire qu'aux enfants que nous étions. D'autant que la version française a encore "chié dans la colle". Des dialogues improbables pour des situations déjà bien ridicules, les doubleurs se sont faits très plaisir, comme dans tous les animes diffusés en France à l'époque. Ainsi, le narrateur commence le premier épisode en nous parlant du taux de cholestérol des habitants, et les héros enchaînent les jeux de mots débiles. Bien que je n'ai pu vérifier, je doute que la version originale parte autant dans le délire niveau discours. Ok, ça peut faire mourir de rire les enfants (et encore, je doute que la génération actuelle aime ce genre de blagues), mais nous, on crie un peu au massacre. Pour peu, j'en perdrais presque mes souvenirs heureux de l'époque où je le regardais.
Graphiquement, ça a assez bien vieilli, je trouve la qualité très correcte pour l'époque. L'animation est bonne et le chara-design original. Des animaux robots qui se tapent dessus, fallait y penser.
Au niveau de l'histoire, les épisodes se suivent mais ne sont pas nécessairement reliés. Ils suivent globalement la même trame, avec des gags entre les héros puis une baston contre les méchants. D'ailleurs, les personnages sont assez tordants dans leur manière d'être, surtout la terrifiante chatte féministe Poly et le méchant et dingue renard dont j'ai oublié le nom. Si les dialogues français n'avaient pas été aussi tartes, ça aurait pu être sympa. 

En bref, un anime qui a ensoleillé notre jeunesse, mais qui risque de rester dans l'ombre dans le coeur des adultes que nous sommes devenus." 

DDG, le 06/02/11

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici