Sacred Blacksmith (The)

Sacred Blacksmith (The)

Titre original: 
Seiken no Katanakaji
Pays d'origine: 
Japon
Genre: 
Mediéval fantastique, action
Date de sortie originale: 
2009
Date de sortie en France: 
2013 (le 1er juillet)
Nombre d'épisodes: 
12
Nombre d'épisodes sortis en France: 
12
Durée: 
24 minutes par épisode
Support: 
TV, DVD, streaming
Prix: 
abonnement streaming 1000¥ / 7,70€ par mois

Opening/Ending

Opening: "JUSTICE of LIGHT" par Mayumi Gojo
Musique vraiment bof. Visuellement, rien de particulier à relever.

Ending: "Miracle Happy Day" par Aki Toyosaki
Lisa présente les protagonistes de l'anime, c'est plutôt mignon et joli. La musique qui fait magical girl a quelque chose de kitsch et n'est pas spécialement agréable à écouter.

Avis

J'ai commencé cette série, attirée par son titre, une histoire de forgeron, placée du côté de celui qui fournit les guerriers et non les guerriers eux-mêmes donc, aurait pu être originale.
J'avais lu Kiômaru qui était pas mal mais sans plus, il manquait de piquant. Ici avec cet anime, j'ai été un peu naïve de croire que cela serait mieux. En effet, il s'agit en fait d'un anime d'action légèrement ecchi et qui place la forge dans le domaine de la magie, avec de vagues allures d'alchimie. Cependant, l'épisode un présente rapidement la méthode de forge de Luke version sans magie.
Ensuite, on voit des démons qui s'en prennent aux humains, un mystérieux ennemi qui manipule les monstres dans l'ombre. Bref, un grand combat attend sûrement nos héros dans un registre assez classique et manichéen.
Même si l'histoire ne paraît pas des plus convaincantes, il y a tout de même un petit charme qui opère, grâce aux protagonistes. Bien que Cecily ne soit pas très crédible en tant que chevalier avec sa petite coiffe de bonne à tout faire et sa jupette toute mignonne (pour répondre toujours à la mode du harem féminin autour d'un seul personnage masculin, Luke en l'occurrence, il faut que les filles soient sexy), elle est motivée et possède une certaine dignité, ce qui la rend plutôt attachante. Luke aussi est pas mal dans son genre et sa personnalité a quelque chose d'intrigant.
On remarque aussi une qualité non négligeable de la réalisation de la série, j'espère que les autres épisodes sont aussi bien faits que le premier. 

Seiken no Blacksmith ne débute donc pas de la meilleure manière qu'il puisse être mais il pourrait quand même être pas mal, à suivre.

Hanoko, trois épisodes vus, le 14/12/09

Dans le même genre : Scrapped Princess.

Wallpapers

Wallpaper/fond d'écran Sacred Blacksmith (The) / Seiken no Katanakaji (Animes)

Commentaires

Inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte pour laisser un commentaire.

Vous êtes ici